Agression en France – «Ca aurait pu finir beaucoup plus mal»
Publié

Agression en France«Ça aurait pu finir beaucoup plus mal»

Dans une interview accordée au quotidien «Libération», Bernard Tapie est revenu sur l'agression dont son épouse et lui ont été victimes dimanche.

«Ça aurait pu finir beaucoup plus mal». Dans une interview accordée au quotidien Libération, Bernard Tapie est revenu sur l'agression dont son épouse et lui ont été victimes dimanche soir, lors du cambriolage de leur domicile à Combs-la-Ville (Seine-et-Marne), par quatre individus encagoulés. L'homme d'affaires de 78 ans, qui souffre d'un double cancer de l'estomac et de l'œsophage, a notamment parlé du coup de matraque qu'il a reçu à la tête, précisant qu'il ne savait pas encore s'il aurait des séquelles.

«Ils ont frappé ma femme à coups de poing dans la gueule, moi attaché sur une chaise. Elle criait. J’ai subi cet épisode comme si je recevais personnellement les coups», a raconté Bernard Tapie. Si les cambrioleurs ont fait preuve d'autant de violence, c'est parce qu'ils «étaient déçus de ce qu'ils ont pu dérober sur place». Selon l'ex-président de l'OM, le butin était sans doute trop maigre pour les malfrats, lesquels ont également frappé «pour le simple plaisir de nous faire du mal».

Bernard Tapie a par ailleurs confirmé que ses agresseurs étaient encagoulés, gantés et vêtus de combinaisons noires, ce qui devrait rendre la tâche des enquêteurs complexe. Lundi soir, le parquet de Paris a annoncé se saisir de l'affaire, la juridiction interrégionale spécialisée de la capitale ayant compétence en matière de délinquance organisée.

(pp/L'essentiel)

Ton opinion