Vancouver-2010 – Ca chauffe dans l’équipe américaine
Publié

Vancouver-2010Ça chauffe dans l’équipe américaine

Lindsey Vonn s'est dite mercredi sincèrement désolée que sa chute en slalom géant ait pu pénaliser sa compatriote Julia Mancuso, même si cela a contribué à attiser les tensions entre les deux coéquipières.

La championne olympique de descente était en avance de 35/100 aux trois-quarts du parcours de la première manche, quand elle a buté sur un petit tas de neige et a terminé sa course dans les filets. S'élançant juste après elle, Mancuso, la tenante du titre, a été arrêtée en pleine course et a dû reprendre le départ un peu plus tard. Mais elle a perdu une grande chance d'accrocher le podium en se classant 18e de la première manche alors que la deuxième manche a été reportée à jeudi. «Je sais qu'elle était déçue et je sais qu'elle est frustrée et probablement folle de rage après moi, mais j'aurais préféré ne pas tomber», a souligné Vonn, qui s'est fracturé le petit doigt droit, mais participera bien à la deuxième manche vendredi.

Avant même cette chute, Julia Mancuso, qui est loin d'avoir le même palmarès en Coupe du monde que Vonn, a fait part de son amertume dans le magazine Sport Illustrated à propos de la place prise par la meilleure skieuse des trois dernières saisons dans l'équipe féminine américaine. «Notre équipe est en lutte, en tant que groupe, affirme Mancuso. Chacune a du mal à atteindre son potentiel parce que c'est une telle lutte pour avoir de l'attention. On va aux réunions après les courses. C'est une mauvaise journée si Lindsey n'a pas eu un bon résultat».

«Cela m'a blessée»

«Cela m'a blessée qu'elle dise des choses négatives sur moi. Tout ce que je peux faire est de la soutenir comme je l'ai toujours fait et espérer que cela soit réciproque, a déclaré Vonn. Je suis toujours contente qu'une Américaine ait de bons résultats. J'étais fière d'elle pour ses podiums en descente et en super-combiné».

Lors de la réunion des capitaines d'équipes mercredi soir, l'entraîneur américain Jim Tracy a fait remarquer au comité organisateur que l'incident avait pénalisé Mancuso et aurait pu être évité avec une meilleure communication. «C'est une grosse machine. Tout ce que je peux faire, est de présenter nos excuses», a dit le directeur des courses féminines, Atle Skaardal.

lessentiel.lu

Ton opinion