Série – «Canal+» mise sur la fiction audio

Publié

Série«Canal+» mise sur la fiction audio

La chaîne cryptée lancera une série un peu particulière cet automne: les téléspectateurs n'auront que le son.

De la télévision sans l'image. C'est ce que proposera Canal+ avec «Calls», sa nouvelle création originale dont la diffusion commencera à l'automne 2017. Un pari risqué pour la chaîne, qui ne craint pas de désorienter ses abonnés.

Le principe est simple: dans chacun des dix épisodes d'une durée de dix minutes chacun, le téléspectateur entendra des enregistrements «retrouvés après de tragiques événements, survenus à différentes époques, mais tous connectés d'une manière ou d'une autre à une Apocalypse imminente», dévoile la chaîne dans un ­communiqué.

Dans la bande-annonce de la série, mise en ligne sur YouTube, une voix off avertit ceux qui regardent que les cassettes contenant les conversations et les sons peuvent être ­choquantes et dérangeantes. L'ambiance est angoissante et le fait que l'imagination du ­téléspectateur soit mise à contribution rend ces images encore plus anxiogènes.

Le réalisateur de «Calls» n'est pas un inconnu. Timothée Hochet a réalisé plusieurs courts métrages, une websérie («Relationship»), et il a travaillé avec le collectif d'humoristes Studio Bagel. Il a, surtout, déjà testé la fiction audio sur YouTube avec «Calls, expérience auditive», un petit film qui peut être vu comme l'épisode zéro de la série de Canal+. «Ce qui m'intéresse, c'est vraiment de laisser le spectateur faire son image et sa mise en scène dans sa tête», a-t-il déclaré en mai dans l'émission «L'air du son».

(L'essentiel/jfa)

Ton opinion