Royaume-Uni – Cara Delevingne a souffert de troubles mentaux

Publié

Royaume-UniCara Delevingne a souffert de troubles mentaux

L’actrice et mannequin n’a pas eu une enfance facile, avec une mère héroïnomane et bipolaire. En grandissant, Cara a dû faire face à ses propres démons.

Apaisée à l’aube de ses 30 ans, Cara se dit prête à avoir des enfants. 

Apaisée à l’aube de ses 30 ans, Cara se dit prête à avoir des enfants. 

AFP

Si elle est aujourd’hui un visage incontournable du showbiz, tout n’a pourtant pas été rose dans la vie de la Britannique. Dans une longue interview confessions pour Harper’s Bazaar, Cara Delevingne, 29 ans, s’est ouverte sur son enfance, qu’elle a qualifiée de «stressante». Sa mère, Pandora, était héroïnomane avant de la mettre au monde. Puis, quand Cara n’était encore qu’une enfant, sa maman a été diagnostiquée bipolaire. «Tout le monde a dû traverser des épreuves dans sa famille. Ma vie à cette époque-là était très stressante. C’était le chaos complet autour de moi. Je n’arrivais pas à dire si mes proches allaient bien ou pas», a résumé l’actrice et mannequin. 

Cette enfance difficile a affecté la santé mentale de Cara, qui a quitté l’école alors qu’elle n’était qu’une jeune ado. «Quand j’ai abandonné ma scolarité, je voulais juste être capable de prouver que je n’étais pas la bonne à rien que je pensais. Quand tu as des soucis avec ta santé mentale, tu ne vois rien d’autre. C’est comme si ça t’aveuglait», s’est-elle souvenue dans le magazine dont elle fait la couverture.

«C'est chouette de vieillir»

Quand elle a commencé sa carrière dans le mannequinat, à 17 ans, Cara n’avait pas réglé ses problèmes. Ils se sont même accentués avec une grosse déprime et de l’anxiété, le tout en parallèle à sa quête d’identité sexuelle. Celle qui a fait son coming out pansexuel en 2017 et qui est restée vierge jusqu’à ses 18 ans a estimé qu’elle se serait moins «haïe» si, adolescente, elle avait eu des figures LGBTQ+ auxquelles s’identifier. «La seule chose qui me rende heureuse d’avoir grandi queer et de m’être battue avec ça, c’est qu’aujourd’hui, ça me motive à en parler pour rendre la vie des gens plus facile», a affirmé celle qui travaille actuellement sur un documentaire de la BBC autour de la sexualité et du genre.

En tout cas, Cara, qui fêtera ses 30 ans le 12 août prochain, semble aujourd’hui apaisée. «C’est chouette de vieillir. J’ai hâte d’entrer dans la trentaine, même si ce jour-là, je serais probablement en larmes», a-t-elle plaisanté. Lors de cette nouvelle décennie qui s’ouvrira prochainement à elle, elle se verrait bien devenir maman. «Oui, je veux des bébés. Mais pas tout de suite. Reste que j’achète déjà des habits pour mes futurs enfants qui n’existent pas encore. Surtout des chaussures pour bébés. Elles me font fondre. L’autre jour, j’ai acheté des mini Air Jordan violettes avec un lion dessus», a-t-elle encore raconté. 

(L'essentiel/fec)

Ton opinion