Evacuation de la centrale – Cattenom: le Luxembourg prévenu trop tard

Publié

Évacuation de la centraleCattenom: le Luxembourg prévenu trop tard

LUXEMBOURG - Les ministres de l’Environnement et de la Santé estiment avoir été prévenues trop tardivement de l’évacuation de la centrale, lundi dernier.

Le gouvernement luxembourgeois va faire part de son mécontentement aux autorités françaises.

Le gouvernement luxembourgeois va faire part de son mécontentement aux autorités françaises.

AFP/Jean-christophe Verhaegen

Lundi matin, une balise s’est déclenchée dans la tranche 3 de la centrale nucléaire de Cattenom, entraînant l’évacuation de douze personnes. Un déclenchement qui s’est finalement révélé intempestif mais dont les autorités luxembourgeoises auraient aimé être informées assez rapidement. «La procédure de notification et d'information des autorités luxembourgeoises prévoit dans un tel cas une information rapide par téléphone», rappellent les ministres de l’Environnement et de la Santé, Carole Dieschbourg et Lydia Mutsch, dans une réponse parlementaire aux députés écologistes Josée Lorsché et Henri Kox.

Or, «le responsable pour la communication du CNPE de Cattenom a informé la division de la radioprotection de l'événement par téléphone en début d'après-midi du 26 septembre», indiquent les ministres. «Les autorités luxembourgeoises ont d'ores et déjà revendiqué auprès du directeur de la centrale de Cattenom une communication plus active dans des cas pareils (…) Afin de marquer son désaccord face à cette communication tardive, le gouvernement va aborder l'incident en question dans le cadre de la Commission mixte franco-luxembourgeoise de sécurité nucléaire», prévue en février 2017 au Grand-Duché.

Et de rappeler que «même si l'événement n'est pas classé sur l'échelle INES (NDLR: Échelle internationale des événements nucléaires) et qu'il n'y a pas eu de contamination, ni de fuite, une évacuation partielle engendre des craintes auprès des populations».

(L'essentiel)

Ton opinion