Selon le Luxembourg – «Cattenom peut être arrêtée en priorité»

Publié

Selon le Luxembourg«Cattenom peut être arrêtée en priorité»

LUXEMBOURG - Une étude commandée par le Grand-Duché montre que la centrale nucléaire voisine «peut être comptée parmi les systèmes qui peuvent être arrêtés».

Les voisins de Cattenom veulent que la centrale ferme.

Les voisins de Cattenom veulent que la centrale ferme.

AFP/Jean-christophe Verhaegen

35 ans après la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, et 10 ans après celle de Fukushima, le Luxembourg et les Länder allemands de Sarre et Rhénanie-Palatinat ont à nouveau demandé la fermeture de la centrale nucléaire de Cattenom, que la France a installée sous le nez de ses voisins. Une nouvelle étude montre que la sécurité d'approvisionnement en électricité de la région serait assurée même après la fermeture du réacteur, ont annoncé vendredi les gouvernements dans un communiqué commun. En cas d'accident à Cattenom, la frontière avec le Grand-Duché n'est qu'à 9 km, celle avec l'Allemagne à 12 km.

Luxembourg, Rhénanie-Palatinat et Sarre considèrent la vieille centrale nucléaire comme un risque pour la sécurité de la région. «La centrale doit être retirée du réseau. Prolonger sa durée de vie est inutile et complètement inacceptable», disent-ils. Le gouvernement français prévoit de fermer plusieurs centrales nucléaires de son réseau dans les années à venir. L'étude présentée, commandée sous la direction du Luxembourg, montre que Cattenom «peut compter parmi les systèmes qui peuvent être arrêtés en priorité».

Le nucléaire doit «enfin appartenir au passé»

Les signataires du communiqué «travailleront en étroite coordination pour cette étape et prendront des mesures contre l'extension prévue de la durée de vie de la centrale nucléaire de Cattenom au-delà de 40 ans». Compte tenu de ses conséquences imprévisibles et de ses dangers, l'énergie atomique doit «enfin appartenir au passé» et plus aucun fonds public ne devrait promouvoir son expansion.


L'Allemagne montre qu'un «pays industriel très moderne et important peut sortir du nucléaire». La Belgique envisage aussi de supprimer progressivement l'énergie nucléaire, selon le Luxembourg et ses deux voisins allemands. Les quatre réacteurs de Cattenom ont été mis en service en 1986, 1987, 1990 et 1991. Environ 1,5 million de personnes vivent à moins de 50 kilomètres de la centrale.

(L'essentiel)

Ton opinion