En Colombie: Ce petit félin albinos inquiète les spécialistes

Publié

En ColombieCe petit félin albinos inquiète les spécialistes

Dans un parc de conservation de Medellin, un ocelot albinos, le premier jamais enregistré, s'adonne à la chasse de proies fictives, une découverte que les scientifiques attribuent à la déforestation de l'habitat naturel du félin en Colombie.

Dans un parc de conservation de Medellin, un ocelot albinos, le premier jamais enregistré, s'adonne à la chasse de proies fictives, une découverte que les scientifiques attribuent à la déforestation de l'habitat naturel du félin en Colombie. Le petit félin a été trouvé il y a un peu plus d'un an par des habitants d'Amafli, un village situé au nord-ouest du pays, dans le département d'Antioquia.

Dans un premier temps, les biologistes du Parc de conservation de Medellin, où il a été accueilli, ont seulement présenté la trouvaille comme «extrêmement inhabituelle», sans identifier l'espèce de l'animal. Après des mois d'analyses génétiques, ils ont confirmé qu'il s'agissait de «l'unique cas jamais enregistré au monde d'ocelot albinos», a déclaré à l'AFP Jorge Aubad, directeur de l'institution. Pour le scientifique, la mutation génétique de l'animal renseigne une réalité préoccupante.

Près de 13 kilos

En raison de la déforestation, «les populations (d'ocelots) s'isolent», ce qui entraîne «une endogamie, une reproduction entre des membres étroitement apparentés», détaille M. Aubad. «L’albinisme, dans ce cas, se transmet car nous avons un problème de fragmentation» des forêts tropicales où habite l'espèce animale, ajoute le biologiste. Selon les experts, ce spécimen de près de 13 kilos ne pourrait pas survivre dans son habitat naturel à cause de la couleur de son pelage qui l'expose aux prédateurs. Il est par ailleurs «complètement aveugle».

Amalfi, où l'ocelot a été trouvé, est une des zones les plus affectées par la déforestation dans le nord-est de la Colombie, selon un rapport publié récemment par le ministère colombien de l'Environnement. La Colombie a perdu quelque 1 700 kilomètres carrés de forêt en 2021. C'est la troisième année consécutive que la superficie de forêt perdue augmente.

(AFP)

Ton opinion

8 commentaires