Au Luxembourg: Ce que vous êtes prêts à faire face à la crise de l'énergie

Publié

Au LuxembourgCe que vous êtes prêts à faire face à la crise de l'énergie

LUXEMBOURG – Baisser le chauffage, laisser certaines lumières éteintes… Les lecteurs de L'essentiel ont quelques idées pour limiter la casse et économiser un peu d'énergie.

On le sait, le gaz risque de manquer et son prix s'est envolé. Les tarifs de l'électricité et du caburant aussi ont grimpé en flèche. Mais que faire pour ne pas être assommé par les factures? Nous avons demandé à nos lecteurs quelles mesures ils seraient susceptibles d'appliquer chez eux pour économiser l'énergie.

Beaucoup affirment qu'ils ne feront rien, que ce n'est pas de leur faute. Ce qui ne les aidera pas quand leur facture de gaz passera de 3 050 à 5 400 euros par an, selon des calculs d'Enovos qui a annoncé une hausse conséquente du prix du gaz. D'autres lecteurs de L'essentiel disent vouloir attendre de voir ce que fait le gouvernement, pour prendre eux-mêmes des mesures dans leur quotidien. Pour ce que fera l'État, il faudra patienter, le plan pour économiser 15% de gaz cet hiver, qui concernera État, communes et entreprises devant être présenté jeudi.

«À notre niveau, on ne peut pas faire grand-chose»

Mais bon nombre de nos lecteurs vont agir, à leur niveau, pour économiser l'énergie, que ce soit le gaz ou l'électricité. Ainsi, 42% des participants à notre sondage ont répondu qu'ils allaient «faire des économies d'énergie» pour pouvoir payer leur facture et parce que «c'est bon pour la planète». Plus concrètement, biginjapan estime que pour faire face il suffit de «petites choses très faciles» comme «chauffer seulement les pièces où l'on vit, rester à 20°C le jour et 16°C la nuit, manger moins de viande et plus de légumes… La fête est finie, la planète a la fièvre et nous demande de faire quelque chose».

Pour arabesque, «les ménages modestes vont faire de petits gestes pour économiser l'énergie, comme diminuer le chauffage, éteindre les lumières inutiles, mais les foyers aisés, ce n'est pas sûr…». Michel23, qui rechigne un peu, se résigne: «si tout le monde doit faire des économies, j'en ferai aussi. Au lieu de 25°C je descendrai à 22 en espérant retarder la fin du monde d'une dizaine d'années». Un internaute anonyme, qui va aussi baisser la température chez lui, affirme qu'il est en outre prêt à «réduire la durée des douches, faire attention aux lumières». Mais, prévient-il, «à notre niveau de consommateur, on ne peut pas faire grand-chose».

«Voitures de fonction à gogo»

Et en effet, beaucoup de nos lecteurs veulent que d'autres agissent aussi. Maesc2001 réclame des «efforts systémiques» de notre société, notamment en développant le photovoltaïque sur la majorité des toits des résidences, entre autres. Tontonréflexion pense que l'État doit demander «aux magasins d'éteindre leurs enseignes lumineuses, aux banques et aux bureaux d'éteindre leurs ordinateurs et autres lampes, de débrancher les appareils non nécessaires, de réduire le chauffage des bureaux… Mais surtout d'éteindre entre 22h et 6h les lampadaires des routes».

Pour Miguel, il «faudrait éteindre toutes les enseignes des magasins, éviter toutes les lumières de Noël, partout dans le monde» tandis que Samuel estime que, «avant de faire des économies, il faudrait déjà ne pas gaspiller. Si les gens ne mettaient pas 23°C chez eux en hiver…» Didilux, lui, se fâche contre «les voitures de fonction à gogo, de grosses cylindrées, avec en bonus une carte de gazole. La personne au volant roule les yeux fermés sur l'environnement. Pareil avec toutes ces camionnettes…» Avec tout ça, «mes efforts ne servent à rien, alors à quoi bon?».

(jw)

Ton opinion

33 commentaires