A retenir – Ce qui a changé au 1er janvier au Luxembourg

Publié

À retenirCe qui a changé au 1er janvier au Luxembourg

LUXEMBOURG - Des changements concernent les allocations familiales, la taxe carbone ou le prix des trains pour les frontaliers français, à partir de ce 1er janvier.

L'allocation familiale peut désormais évoluer en fonction de l'augmentation des prix.

L'allocation familiale peut désormais évoluer en fonction de l'augmentation des prix.

Pexels

Social - L'allocation familiale de nouveau indexée

L'allocation familiale peut depuis ce 1er janvier évoluer en fonction de l'augmentation des prix. Pour rappel, depuis 2006, le montant de l'allocation familiale (progressif suivant le nombre d'enfants jusqu'en 2016, 265 euros par enfant depuis la réforme) restait plafonné, quelle que soit l'augmentation des prix à la consommation.

Comme l’a précisé Xavier Bettel en octobre lors de son dernier discours sur l'état de la Nation, les allocations familiales seront même augmentées de 2,5% rétroactivement au 1er octobre 2021, au même titre que les salaires et les pensions. Les montants supplémentaires résultant de cette indexation et de la hausse rétroactive des allocations familiales dues pour les mois d’octobre à décembre 2021 seront versés automatiquement fin janvier 2022, ensemble avec l’allocation familiale de ce même mois.

«Concernant les bénéficiaires d'allocations différentielles, le versement de la période de juillet à décembre 2021, qui interviendra fin janvier 2022, tiendra bien compte de l'indexation rétroactive du montant de l'allocation familiale luxembourgeoise», précise la Caisse pour l'avenir des enfants (Cae).

Social - Hausse de l'allocation de vie chère

Le Premier ministre Xavier Bettel a annoncé en octobre dernier lors de son discours sur l'état de la Nation une augmentation de l'allocation de vie chère d'au moins 200 euros par ménage à revenu modeste, à partir de ce 1er janvier 2022. Ce montant annuel passera ainsi à 1 652 euros pour une personne, 2 065 euros pour deux personnes, 2 478 euros pour trois personnes, 2 891 euros pour quatre personnes et 3 304 euros pour 5 personnes et plus.

Elle doit permettre «de soulager les ménages à revenu modeste qui sont le plus touchés par les hausses des prix actuelles, notamment de l'énergie», estime Claude Turmes, le ministre de l'Énergie.

Impôt - La taxe CO2 va grimper

En novembre, le gouvernement avait indiqué qu'il ne prévoyait pas de geler la taxe CO2. Du coup, celle-ci grimpera de 5 euros par tonne de CO2, pour passer à 25 euros, ce qui devrait avoir des conséquences sensibles sur le prix de l'essence et du gaz, notamment.

Frontaliers français - Le prix des abonnements de train augmente

Le train va être un peu plus cher pour les frontaliers français, à partir de ce 1er janvier. Ainsi, le prix des abonnements annuels de TER à prélèvement mensuel augmente de 4%, de même que celui des billets occasionnels. Les tarifs des abonnements mensuels sans prélèvement automatique et des abonnements hebdomadaires grimpent eux de 5 %.

«Ces hausses sont liées aux importants projets de développement de l'offre mis en place pour les années à venir et à la non-augmentation des tarifs depuis deux ans», avait précisé la région Grand Est en décembre.

(ol/L'essentiel)

Ton opinion