Entreprise au Luxembourg: Centenaire, Rotarex n’en finit plus de mettre les gaz

Publié

Entreprise au LuxembourgCentenaire, Rotarex n’en finit plus de mettre les gaz

LINTGEN – Les produits techniques développés par le groupe centenaire trouvent des débouchés.

par
Mathieu Vacon

Editpress

Que de chemin parcouru en 100 ans. Crée à Lintgen en 1922 sous le nom de Ceodeux, l’entreprise produisait alors du CO2 qu’elle distribuait en bouteilles aux brasseries et industriels de la région. Baptisée depuis Rotarex, elle est restée un groupe familial, présidé par Jean-Claude Schmitz, et devenue un groupe de poids, comptant une dizaine d’usines dans le monde, dont les principales au Luxembourg (à Lintgen et Holzem) et 2 000 employés, la moitié se trouvant au Grand-Duché.

L’activité s’est spécialisée dans les produits, systèmes et solutions de contrôle du gaz. Avec des applications allant des boissons à l’automobile, en passant par la protection incendie et le médical. C’est d’ailleurs dans ce dernier secteur que l’industriel luxembourgeois a dû s’organiser pour répondre à la forte demande en matériel durant la crise sanitaire.

Une nouvelle usine en Corée du Sud

Et les affaires continuent à connaître un fort développement. «On a dû pousser les murs pour répondre aux demandes, dans toutes les domaines d’activités, expose Paul Delecourt, directeur du marketing. On a par exemple réussi à quadrupler nos capacités pour les vannes entrant dans le processus de fabrication des semi-conducteurs». Une nouvelle usine, de 7 000 m2, est d’ailleurs construite en Corée du Sud principalement pour satisfaire les commandes dans ce domaine.

Le développement des vannes connectées fait aussi partie des produits qui devrait assurer encore de belles années au centenaire, qui s’offre un nouveau siège à Bissen avec deux fois plus de place. La construction a débuté, et les équipes de Rotarex le rejoindront fin 2024-début 2025.

Ton opinion

5 commentaires