Rap: Central Cee, prince de la drill au Luxembourg

Publié

RapCentral Cee, prince de la drill au Luxembourg

ESCH-BELVAL – Mardi soir, la sensation du rap britannique a rempli le Club de la Rockhal. Les kids étaient ravis.

par
Cedric Botzung
1 / 27
Central Cee fait le bonheur des «kids» fans de drill.

Central Cee fait le bonheur des «kids» fans de drill.

Vincent Lescaut

Vincent Lescaut

Vincent Lescaut

«Comment puis-je être homophobe? Ma bitch est gay» lance Central Cee en ouverture de son hit «Doja». Le rappeur londonien, qui a récemment précisé son propos en confirmant que sa copine était bisexuelle, a bien sûr gardé sa célèbre punchline et son méga tube bâti sur le sample de «Let Me Blow Your Mind» de Gwen Stefani pour la fin du show. Il faut dire que l'Anglais de 24 ans cartonne partout en Europe, il est même devenu le premier rappeur britannique à décrocher un disque d'or en France.

C'est juste épaulé de son DJ, installé devant un grand écran, et plus tard d'un autre MC, que Central Cee débarquait sur la scène du Club. Près de 1 500 fans, ados et jeune adultes pour la plupart, s'étaient donnés rendez-vous pour voir la sensation du rap anglais et de la UK drill. Sur «Loading», des centaines de smartphones étaient brandis, le public scandant les paroles par cœur.

Le rappeur du quartier de Sheperd's Bush, dans l'Ouest londonien, dégainait des titres extraits de ses deux mixtapes, «Wild West» et «23». Le percutant «Straight Back to It» s'enchainait au méditatif «Khabib» et à l'indispensable «6 for 6». Central Cee abordait les relations de couple sur «Commitment Issus» ou «Mrs», tandis que la température grimpait sur l'hymne collaboratif «Eurovision», «Day in the Life» et l'incendie attendu démarrait avec «Doja», qui ponctuait un court set d'une heure.

Ton opinion

1 commentaire