Portrait au Luxembourg: «Certaines cartes Pokemon valent des milliers d’euros»

Publié

Portrait au Luxembourg«Certaines cartes Pokemon valent des milliers d’euros»

MERTZIG – Fondateur de la société Pokedream, au Luxembourg, un frontalier fan de Pokemon organise, ce samedi, une convention qui réunira plusieurs centaines de collectionneurs.

par
Yannis Bouaraba

Vincent Lescaut

«Pokelmo, inégalé, inégalable», sourit Mohamed, fondateur de la société Pokedream, pour se présenter. Ce Mosellan de 30 ans est collectionneur de cartes Pokemon, mais aussi vendeur et streamer sur Twitch, depuis qu’il a noué un partenariat de trois ans avec la plateforme américaine de diffusion en direct.

Suivi par une communauté d’environ 15 000 personnes, il anime des lives avec pour thème la franchise japonaise créée à la fin des années 90. «Qui n’a jamais joué à Pokemon sur la Gameboy ou eu des cartes dans sa jeunesse? Personne», lance-t-il.

C’est en 2019 qu’il renoue avec sa passion, en retrouvant chez lui quelques cartes qui ont bercé son enfance. Il commence ensuite par racheter un lot de cartes pour une vingtaine d’euros. Le point de départ d’une collection estimée aujourd’hui à plusieurs milliers d’euros, même s’il préfère rester vague.

Vincent Lescaut

Dracaufeu, Florizard, Tortank…

Après une formation de web développeur, il abandonne tout pour monter sa société de création de contenu et de vente de jeu et jouets en ligne. «Aujourd’hui, je vis de ma passion», sourit-il. Sur Twitch, il ouvre en direct les paquets de cartes achetés par sa communauté et découvre et commente leur contenu, avec beaucoup d’humour. En achetant des «boosters» (paquets), ils espèrent trouver la perle rare.

Le marché des cartes de collection est en pleine expansion depuis quelques années. La date de sortie, la rareté et le niveau de conservation des cartes déterminent leur valeur. «Certaines cartes valent des milliers d’euros. Certaines personnes ont des trésors cachés chez elles et ne sont même pas au courant», s’amuse-t-il. Parmi ces trésors, Dracaufeu, Florizard, Tortank…

Tout le week-end, il espère réunir à Mertzig des centaines de collectionneurs, qui pourront «grader» leurs cartes, grâce à l’un des spécialistes français de l’authentification. «Grader» sa carte, c’est l’authentifier, la protéger par un cadre en plastique et lui donner une note de qualité selon des critères très précis. Dans quelques mois, Mohamed aimerait ouvrir la première boutique dédiée à l’univers Pokemon au Luxembourg.

  • Convention Pokévent, samedi 10h-21h et dimanche 10h-18h au Centre Turelbaach à Mertzig

Ton opinion

3 commentaires