Intempéries en Afrique du Sud: «Certaines zones sont devenues des îles»

Publié

Intempéries en Afrique du Sud«Certaines zones sont devenues des îles»

Le pays africain, touché par des inondations meurtrières sans précédent le mois dernier, est à nouveau frappé par de fortes intempéries qui ont déjà déplacé environ 500 personnes sur la côte est.

Les fortes pluies ont causé d’importantes destructions dans l’agglomération de Durban.

Les fortes pluies ont causé d’importantes destructions dans l’agglomération de Durban.

AFP

Aucune victime n’a été signalée pour l’instant mais d’importantes destructions ont déjà été constatées, principalement dans l’agglomération de Durban, capitale de la province du KwaZulu-Natal (KZN). «Au fur et à mesure que les informations nous parviennent, une image inquiétante se dessine», a déclaré le ministre en chef du KZN, Sihle Zikalala, lors d’une conférence de presse.

Des pluies diluviennes avaient tué, fin avril, près de 450 personnes dans des crues et des glissements de terrain. Des survivants étaient restés une dizaine de jours sans accès à l’eau potable. Les réparations étaient encore en cours après des destructions massives évaluées à plusieurs centaines de millions d’euros.

Alerte au niveau maximum

Ces nouvelles inondations ont à nouveau affecté les infrastructures, routes, ponts et endommagé des bâtiments. «Certaines zones sont inaccessibles et sont devenues des îles», a indiqué Sihle Zikalala. L’institut national de météorologie avait monté la veille l’alerte au niveau maximum. La population a été appelée à rester chez elle.

Quelque 82 centres d’accueil ont été ouverts. Plusieurs villages pour personnes âgées ont déjà été évacués. La police, les pompiers, ainsi que les équipes de secours sont mobilisés. L’armée a été appelée en renfort. L’agglomération de Durban compte 3,9 millions d’habitants. Ouvert sur l’océan Indien, son port est un des principaux terminaux maritimes d’Afrique.

Les pluies doivent continuer jusqu’à lundi, selon les prévisions. L’Afrique du Sud est généralement épargnée par les tempêtes qui s’abattent régulièrement sur ses voisins comme le Mozambique ou Madagascar.

(AFP)

Ton opinion

0 commentaires