Loi aux Etats-Unis – Certains malades mentaux pourront être armés

Publié

Loi aux États-UnisCertains malades mentaux pourront être armés

Barack Obama avait interdit aux malades mentaux d'acheter des armes. Donald Trump a signé mardi soir une loi qui annule cette interdiction.

Le lobby des armes NRA avait vivement contesté la loi d'Obama.

Le lobby des armes NRA avait vivement contesté la loi d'Obama.

AFP

Le nouveau président des États-Unis continue de balayer toutes les mesures introduites par Barack Obama durant ses mandats. La dernière en date vise le droit des citoyens américains de porter des armes, un amendement fondamental dans la politique intérieure de Donald Trump. Ainsi, mardi, juste avant son discours devant le Congrès, le nouveau président a signé une nouvelle loi qui annule la précédente mise en place par Obama en décembre. Elle interdisait notamment aux malades mentaux de pouvoir acheter des armes, explique CNN.

La loi obligeait principalement l'organisme fédéral dédié à vérifier le port d'armes (le National Instant Criminal Background Check System lié au FBI) à vérifier une liste envoyée trimestriellement par la Sécurité sociale. Environ 75 000 personnes étaient concernées selon l'administration Obama. Mais cette loi avait été vivement critiquée par plusieurs lobbies, dont American Civil Liberties Union (l'association de défense des droits civiques), qui estimait qu'elle discriminait les malades mentaux. De plus, la loi ne différenciait pas les types de maladies mentales.

Aujourd'hui l'ancienne loi s'applique de nouveau: seuls les patients ayant été internés en hôpital psychiatrique, ou déclarés inaptes à porter une arme par un tribunal, ont l'interdiction d'être armés. Les États n'ont désormais plus l'obligation de transmettre des listes ou de les vérifier avant de vendre des armes. Selon CNN, le décret d'Obama avait été mis en application au 18 janvier seulement, «c'est donc comme si personne n'avait été touché».

(Jonathan Vaucher/L'essentiel)

Ton opinion