Luxembourg/Union européenne: Ces milliards d'euros pour aider les pompiers à lutter

Publié

Luxembourg/Union européenneCes milliards d'euros pour aider les pompiers à lutter

LUXEMBOURG/UE – Les pompiers vivent un été cauchemardesque dans de nombreux pays. Combien sont-ils dans l'UE? Pour quels investissements? Où se place le Luxembourg? Quelques éléments de réponse.

par
Nicolas Chauty

AFP

Depuis plusieurs semaines, les incendies de forêt ou de végétation font rage en Europe et mettent les pompiers à rude épreuve. De nombreux hectares ont d'ores et déjà été détruits notamment au Portugal, en France, en Espagne ou encore en Grèce. Mais des zones habituellement épargnées, comme la Grande-Bretagne, ont aussi été touchées. Au Luxembourg, tout le pays est surveillé et le dispositif d'intervention a même été renforcé. Une évaluation des risques et des moyens à mettre à disposition est effectuée chaque semaine.

Les dépenses pour la protection contre les incendies ont atteint 32,9 milliards d'euros en 2020 dans l'Union européenne, indique ce mardi Eurostat. Une augmentation de 6,4% par rapport à l'année précédente et un chiffre qui représente 0,5% de la part des dépenses totales des administrations publiques. C'est au Danemark que la part consacrée est la plus faible parmi les dépenses totales (0,1%) et en Roumanie qu'elle est la plus élevée, avec 0,8% de sa dépense publique consacrée aux pompiers. Le Luxembourg est parmi les pays qui investissent le plus, avec 0,6%.

360 000 pompiers professionnels dans l'UE

L'étude d'Eurostat précise que l'UE comptait, en 2021, 360 000 pompiers professionnels. Environ 120 000 avaient entre 35 et 44 ans, la tranche d'âge la plus représentée. «Il y avait également plus de 50 000 pompiers de plus de 55 ans», précise l'organisme chargé des statistiques auprès de la Commission européenne. L'Estonie, Chypre, la Roumanie et la Slovaquie ont enregistré la plus forte proportion de pompiers dans leur emploi national global, environ 0,4%. C'est un peu moins de 0,2% au Grand-Duché et de 0,3% au Portugal, par exemple.

Rappelons qu'au Luxembourg, le tout nouveau Centre national d’incendie et de secours (CNIS) a été mis en service au printemps dernier à Gasperich. Il rassemble, sur un seul site de 5,2 hectares, plusieurs directions et services du CGDIS, dont l’Institut National de Formation des Secours, le CSU-112 ou encore le Centre d’Incendie et de Secours Luxembourg.

AFP

Ton opinion

5 commentaires