Automobile – Ces sièges chauffants gardent le mieux votre postérieur au chaud
Publié

AutomobileCes sièges chauffants gardent le mieux votre postérieur au chaud

Incontournables pour les uns, totalement inutiles pour les autres, les sièges chauffants ne se valent pas tous. C’est ce qui ressort de différents tests.

par
Isabelle Riederer
(L'essentiel)
Le chauffage des sièges est incontournable pour les uns, inutile pour les autres.

Le chauffage des sièges est incontournable pour les uns, inutile pour les autres.

Opel

Le siège chauffant a été inventé dans les années 1960 par Bob Ballard, un ingénieur de General Motors. C’est plus ou moins à la même époque que James R. Cooke dépose un brevet américain pour un siège de voiture chauffant. S’il n’est au demeurant pas très clair qui est le propriétaire de l’invention, on sait en revanche avec certitude que la première voiture de série à avoir été équipée de sièges chauffants était la Cadillac DeVille Fleetwood de 1966. Il faudra néanmoins attendre 1972 pour que Saab se montre tout feu tout flamme pour les sièges chauffants.  Le constructeur suédois en a équipé de série ses modèles Saab 99 et 96.

Quelle est votre température de confort idéale?

Mais revenons à notre test sur les sièges chauffants, pour lequel notre rédaction a passé en revue, un mois durant, les sièges de notre parc automobile presse. Et puisque le siège chauffant a été inventé dans le grand Nord, autant y rester et commencer par le Volvo V90 Cross Country. Dans le break surélevé, la température des sièges est, comme dans tous les modèles Volvo actuels, réglable au degré prêt à partir de l’écran tactile central. Si vous connaissez votre température de confort idéale, le réglage est vite fait; les autres devront tâtonner un peu. Une fois réglée, la température restera en mémoire, même si l’on coupe et rallume le moteur. Ce qui est sympa, c’est qu’il est aussi possible de régler le chauffage des sièges par commande vocale.

Dans le Volvo V90 Cross Country, il est possible de régler non seulement le chauffage des sièges, mais également celui du volant sur l’écran tactile.

Dans le Volvo V90 Cross Country, il est possible de régler non seulement le chauffage des sièges, mais également celui du volant sur l’écran tactile.

Fabio Simeon

Un siège auto plus tard, nous prenons place dans le Jaguar F-Pace SVR. Non seulement le moteur du puissant SUV britannique crache le feu, mais les sièges chauffants mettent le feu aux fesses. On a le choix entre trois positions allant de «Est-ce-que c’est déjà en route?» à «Purée, c’est chaud!». Ce qui est cool, c’est que la chaleur peut être distribuée séparément au niveau du dossier et de l’assise. Le seul point négatif se situe au niveau de la commande, car il y a trop d’étapes avant de trouver enfin la position idéale. De quoi franchement vous énerver au petit matin par températures glaciales.

Le Jaguar F-Pace SVR a littéralement le feux aux fesses. Le top, c’est que le dossier et l’assise peuvent être chauffés séparément.

Le Jaguar F-Pace SVR a littéralement le feux aux fesses. Le top, c’est que le dossier et l’assise peuvent être chauffés séparément.

Fabio Simeon

Chauffage séparé pour l’assise et le dossier

Dans le Hyundai Ioniq5, le chauffage est également séparé pour l’assise et le dossier. Le bolide électrique sud-coréen permet ainsi de chauffer séparément le dos et le derrière à des intensités très agréables, mais il faut un peu de patience et de pratique pour trouver le bon réglage. Car il n’est pas très facile de naviguer dans le menu sur le grand écran tactile central. Mais une fois qu’on a pris le pli, on peut non seulement chauffer, mais également ventiler le siège.

Le Hyundai Ioniq5 permet également de chauffer séparément le dossier et l’assise.

L’Hyundai Ioniq5 permet également de chauffer séparément le dossier et l’assise.

Michael Lusk

Le prochain modèle sur la liste est la VW Golf Variant Alltrack. Le réglage sur l’écran tactile est plutôt fastidieux, vu la petite taille des pictogrammes et le temps de réaction relativement long. Ce qui est pratique, mais c’est affaire de goût, est que le chauffage des sièges s’enclenche automatiquement lorsque les températures extérieures avoisinent 0°C. Tous les niveaux d’intensité sont couverts grâce aux trois positions, même s’il fait vraiment trop chaud sur la troisième.

Dans la WV Golf Variant Alltrack, le réglage du chauffage des sièges est un peu plus fastidieux en raison de la petite taille des pictogrammes. Pas évident quand on a les doigts gelés en hiver.

Dans la WV Golf Variant Alltrack, le réglage du chauffage des sièges est un peu plus fastidieux en raison de la petite taille des pictogrammes. Pas évident quand on a les doigts gelés en hiver.

Isabelle Riederer

Réinitialisation automatique des sièges chauffants

Pour éviter le stade où «ça sent le lard grillé», le chauffage des sièges dans l’EQS de Mercedes-Benz se réinitialise automatiquement. Le réglage s’effectue en appuyant une touche sur le côté de la portière, où se trouve également le réglage de la position des sièges dans la plupart des modèles de la marque à l’étoile. Il suffit d’appuyer pour que le chauffage s’allume et les trois degrés d’intensité sont également clairement définis.

Dans l’EQS de Mercedes-Benz, le chauffage des sièges se réinitialise automatiquement pour éviter que la chaleur ne s’accumule.

Dans l’EQS de Mercedes-Benz, le chauffage des sièges se réinitialise automatiquement pour éviter que la chaleur ne s’accumule.

Mercedes-Benz

Dans l’Opel Zafira-e Life, l’aspect pratique prime sur l’esthétique. Le chauffage des sièges est réglable par le biais d’un bouton à molette au niveau du siège. Ce n’est pas forcément beau, mais cela permet une utilisation aisée et c’est surtout indispensable en hiver. Car, si vous voulez réduire la perte d’autonomie en mode Eco par basses températures, vous devez également être prêts à réduire le confort thermique. Mais comme le chauffage des sièges consomme nettement moins d’énergie que le chauffage par la ventilation, cela ne limite pas son utilisation.

Dans l’Opel Zafira-e Life, l’aspect pratique prime sur l’esthétique. Très intuitif, le réglage au niveau du siège est pratique et permet de garder les yeux sur la route.

Dans l’Opel Zafira-e Life, l’aspect pratique prime sur l’esthétique. Très intuitif, le réglage au niveau du siège est pratique et permet de garder les yeux sur la route.

Fabio Simeon

La simplicité d’utilisation est incontournable

Pour finir, nous avons pris place dans la Renault Megane, où le réglage des sièges chauffants se fait à l’aide d’une touche située sous le grand écran tactile, ce qui est pratique au niveau utilisation et sécurité, étant donné qu’il n’est pas nécessaire de quitter la route des yeux. Une fois réglé, on ressent la chaleur dès le premier niveau. Au niveau 2, on est déjà presque en train de cuire. Il serait bon d’avoir un niveau d’intensité intermédiaire entre le «Ah, c’est agréable!» et le «Ah, attention! Chaud bouillant!».

Dans la Renault Megane, le réglage du chauffage des sièges s’effectue à l’aide d’une touche. C’est très simple et sans grand va-et-vient. Il y a deux niveaux d’intensité: chaud et «Pourquoi ça sent le lard grillé ici?».  Un niveau intermédiaire serait appréciable.

Dans la Renault Megane, le réglage du chauffage des sièges s’effectue à l’aide d’une touche. C’est très simple et sans grand va-et-vient. Il y a deux niveaux d’intensité: chaud et «Pourquoi ça sent le lard grillé ici?».  Un niveau intermédiaire serait appréciable.

Fabio Simeon

Ton opinion

3 commentaires