Shanna Kress et Jonathan Matijas: «C’est la décision la plus douloureuse de notre vie»

Publié

Shanna Kress et Jonathan Matijas«C’est la décision la plus douloureuse de notre vie»

Le couple de téléréalité n'a rien caché de ses souffrances: il a décidé de se séparer d'un des fœtus atteint de trisomie 21.

Le couple traverse une épreuve difficile.

Le couple traverse une épreuve difficile.

Instagram

«On s'y attendait un petit peu mais tu as toujours une lueur d'espoir, qu'on te dise que c'était une erreur», confie Shana Kress face caméra. Malheureusement, l'amniocentèse a confirmé qu'un des deux fœtus était atteint de trisomie 21. Elle et son compagnon, Jonhathan Matijas, ont indiqué qu'ils avaient décidé de procéder à une interruption médicale de grossesse (IMG). «C'était pas facile parce qu'il faut que tu signes un papier, il faut que ça soit toi qui sois demandeur (...) c'est toi qui signes l'arrêt du cœur de ton enfant».

«Ce sont nos raisons, ça nous appartient, on s'attend pas à l'approbation de qui que ce soit», confie le futur papa. «On sait pertinemment que dans ce monde, c'est pas facile d'échapper à la méchanceté des gens et je pense qu'il suffira de regarder les commentaires sur les réseaux sociaux pour s'en rendre compte». Le jeune homme a évidemment vu juste et les internautes se sont déchaînés tant sur le fond que sur la forme.

«Ne perdez pas votre précieux temps en gâchant le nôtre»

Un torrent de commentaires qui a poussé le couple à faire une mise au point sur les réseaux sociaux, soulignant que c'était «la décision la plus douloureuse de [sa] vie». «Si vous vous estimez meilleurs, si vous pensez que vous auriez agi autrement, si vous trouvez à redire au lieu de partager notre douleur... Alors ne perdez pas votre précieux temps en gâchant le nôtre», ont-ils écrit.

Avant de remercier ceux «qui partage[nt] notre douleur, qui ne juge[nt] pas, qui nous sout[iennent]. Nous envoyons tout notre amour aux personnes qui ont vécu ou vivent une épreuve de famille difficile, et tout notre courage à celles qui en vivront un jour». Le jour J, la jeune femme devra en effet accoucher des deux bébés.

(mc)

Ton opinion

7 commentaires