Hygiène: Cet accessoire d’hiver est un véritable nid à microbes

Publié

HygièneCet accessoire d’hiver est un véritable nid à microbes

L’écharpe est un accessoire incontournable en hiver. Pourtant, de nombreuses personnes ne la lavent pas assez souvent.

par
Lauren Cavin-Hostettler
L’écharpe peut contenir des traces de maquillage, des résidus de nourriture, des gouttelettes de salive ou de mucus, de la poussière et des bactéries.

L’écharpe peut contenir des traces de maquillage, des résidus de nourriture, des gouttelettes de salive ou de mucus, de la poussière et des bactéries.

Pixabay/Illustration

Dès le retour du froid, l’écharpe devient l’un des accessoires indispensables à notre tenue. Alors qu’on a tendance à la porter tous les jours, elle peut vite se transformer en un véritable nid à microbes.

Traces de maquillage, résidus de nourriture, gouttelettes de salive ou de mucus, poussière et bactéries: voici tout ce que l’on peut trouver sur son tour de cou, comme le rapporte un article de «Voici».

Quelle fréquence de lavage?

Selon des médecins interrogés par le magazine, il n’existe pas de risque de contamination, car les éventuels virus présents sur l’écharpe ne sont plus infectieux au-delà de douze heures. Ils recommandent de la laver idéalement une fois toutes les deux semaines ou, au moins, une fois par mois.

Lavez-vous souvent votre écharpe?

Dans son livre qui traite des taches et de leur nettoyage «Spotless A-Z», l’auteure australienne, Shannon Lush, explique que laver son écharpe est essentiel. «Tout ce que vous portez doit être lavé ou désinfecté d’une manière ou d’une autre, car vous perdez tout le temps de la peau morte qui se dépose dessus.» Elle conseille également un lavage en machine toutes les deux semaines et immédiatement après avoir été malade.

Ton opinion

13 commentaires