«Cette liste n'aurait pas dû être publiée»

Publié

«Cette liste n'aurait pas dû être publiée»

Après l'attaque en règle du Luxembourg par le ministre des Finances allemand, Peer Steinbrück, c'est son homologue tchèque qui met son grain de sel dans le débat sur le secret bancaire. Mais cette fois, c'est pour défendre du Grand-Duché.

afp

La riposte aux propos du ministre des Finances allemand, Peer Steinbrück, n'a pas tardé à venir. Celle-ci est venue de son homologue tchèque des Finances, Miroslav Kalousek, dont le pays préside l'UE. Le ministre a regretté publiquement l'inscription récente du Luxembourg, de l'Autriche et de la Belgique sur une liste de paradis fiscaux de l'OCDE, sous la pression de la France et l'Allemagne.

"Je pense qu'il est dommage qu'au G20, il n'y ait eu qu'une liste non exhaustive de pays", a déclaré Miroslav Kalousek au cours d'une conférence de presse à l'issue d'une réunion des ministres des Finances de l'UE.

Une publication injuste

"Personnellement, je pense que cette liste n'aurait pas dû être publiée", a-t-il ajouté, estimant que "certains pays de l'UE ne devraient pas y être", parce qu'ils ont annoncé leur "volonté de coopérer".

Il faisait allusion au Luxembourg, à l'Autriche et la Belgique. "Cette liste a été publiée et elle a donné lieu à des interprétations erronées", a ajouté M. Kalousek. "En tant que président sortant de l'Ecofin (forum des ministres des Finances de l'UE, ndlr), je vous dirais en mon nom personnel que je suis désolé pour l'Autriche, le Luxembourg et la Belgique.

En aucun cas ce ne sont des États, des juridictions qui ne feraient pas preuve de coopération, au contraire", a-t-il conclu, "la publication de leur nom sur cette liste n'était pas juste". Ce n'est pas Jean-Claude Juncker qui dirait le contraire.

lessentiel.lu avec AFP

Ton opinion