Bob Jungels – «Chacun de mes pas a été dans la bonne direction»

Publié

Bob Jungels«Chacun de mes pas a été dans la bonne direction»

Vainqueur de l'Étoile de Bessèges, dimanche, Bob Jungels revient sur sa victoire et sur son nouveau mode de vie. Le coureur de 22 ans lève également un coin du voile sur la suite de sa saison.

Bob Jungels va pouvoir se tourner vers la Ruta del Sol dans huit jours.

Bob Jungels va pouvoir se tourner vers la Ruta del Sol dans huit jours.

AFP

«L'essentiel»: Comment vivez-vous ce premier succès en pro dans une course à étapes?

Bob Jungels: J'ai reçu beaucoup de messages de félicitations. C'est la première victoire de l'équipe Trek en 2015. C'est génial pour moi. Cela prouve que je peux aussi gagner des courses à étapes.

Pensiez-vous pouvoir gagner cette course?

Au départ, j'avais en tête de faire un bon résultat. L'épreuve me convenait pas mal avec un chrono le dernier jour. Tout a bien marché.

Quelle importance revêt cette épreuve pour vous?

Ce n'est pas une course WorldTour comme Paris-Nice. Mais tout le monde était motivé en ce début de saison, la course était nerveuse, et ce n'était pas facile. C'est une belle victoire pour mon palmarès.

Quel regard portez-vous sur la concurrence?

Je finis devant Tony Gallopin, il y avait aussi une belle équipe FDJ.fr avec Thibaut Pinot et Steve Morabito. C'est toujours bien de devancer ces coureurs-là.

Comment jugez-vous votre progression?

Le fait de partir vivre en Suisse l'an passé a été un grand pas dans ma carrière et ma vie. Je ne regrette rien et jusque-là, chacun de mes pas a été dans la bonne direction. J'espère que cela continuera.

Qu'est-ce que cela a changé?

J'ai de bonnes conditions d'entraînement avec les montagnes et c'est tranquille. Personne ne me connaît ici.

À quoi aspirez-vous ensuite?

Je pense pouvoir encore me placer sur des courses de ce profil. Avec des montées pas trop dures et un chrono. Sur la Ruta Del Sol ou Paris-Nice, le niveau sera plus élevé et je viserai plutôt quelque chose sur une étape. Cette victoire m'enlève de la pression.

Et le Tour de France...

Je suis dans une préliste de quinze coureurs. Je serais ravi de faire partie des neuf qui iront.

(Recueilli par Nicolas Martin)

Ton opinion