Babacar – «Chanter, c'est un rêve!»

Publié

Babacar«Chanter, c'est un rêve!»

LUXEMBOURG - Des podiums à la musique, Babacar, 27 ans, tente de franchir le pont.

L'essentiel: Après onze ans de mannequinat à Paris et aux États-Unis, entre autres, vous vous essayez à la chanson. Êtes-vous lassé du métier?

Babacar: Non, j'ai toujours aimé chanter. Il y a deux ans, j'ai pris des cours de chant pour améliorer ma technique et tenter une carrière dans ce domaine. Je ne délaisse pas le monde de la mode, puisque j'y ai noué des contacts qui m'ont aussi servi pour ma musique.

Le single «In Ur Life» a été bien accueilli. Surpris?

Totalement! On a démarré en juillet 2010 avec un premier morceau sur le Net, qui s'appelait «You Won't Forget Me». Puis, on a lancé «In Ur Life». Le clip tourné au Luxembourg a été vu plus de 100 000 fois sur YouTube. C'est dingue, je ne m'y attendais pas du tout, moi qui étais venu au Luxembourg pour me reposer (rires).

Votre emploi du temps est-il si chargé que cela?

Ça n'arrête pas! J'ai tellement de showcases de prévus en Belgique, en Allemagne, en Angleterre et en France que j'ai été obligé d'engager une manager pour y voir clair.

Dans la musique, beaucoup d'artistes sont en galère. Ça ne vous fait pas peur?

Non, parce que je reste avant tout mannequin. Et puis, je ne suis pas dupe, j'ai mis assez d'argent de côté pour pouvoir me permettre cette nouvelle aventure dans la chanson.

Recueilli par Kalonji Tshinza

Ton opinion