Publié

Succession d’Elizabeth IICharles III ne veut pas d’un couronnement extravagant

En raison de la crise qui touche son pays, le monarque souhaiterait que la cérémonie marquant son accession au trône soit «low cost».

par
joc
Le fils d’Elizabeth II aimerait rester raisonnable dans l’organisation de son couronnement.

Le fils d’Elizabeth II aimerait rester raisonnable dans l’organisation de son couronnement.

AFP

Après les grandioses funérailles de la reine Elizabeth II, son fils semble vouloir revenir à des dépenses plus raisonnables. Selon la presse britannique, le nouveau monarque souhaite que la cérémonie de son couronnement soit relativement modeste. Pas question pour le roi d’organiser une célébration extravagante, alors que le peuple britannique traverse une crise économique et sociale.

Pour l’heure, aucune date n’a encore été fixée. Mais il se murmure avec de plus en plus d’insistance que le couronnement de Charles III pourrait être agendé au 2 juin 2023, une date hautement symbolique. C’est ce jour-là que la reine Elizabeth aurait en effet dû célébrer les 70 ans de son propre couronnement. Michelle Donelan, secrétaire à la Culture, a déclaré mardi que le gouvernement n’avait encore rien planifié. «Nous allons tout envisager, mais nous n’avons pas encore pris ces décisions», a-t-elle assuré.

«Plus court, plus petit et moins cher»

Le couronnement de Charles III «sera plus court, plus petit et moins cher» que celui de la reine en 1953, a confié de son côté une source royale au «Daily Mirror». Le journal affirme que, bien que relativement sobre, la cérémonie conservera le faste que les gens attendent d’un grand événement royal majeur. «Le roi est très conscient des difficultés que rencontrent les Britanniques d’aujourd’hui. Il veillera donc à ce que la cérémonie reste fidèle aux traditions du passé, tout en étant représentative d’une monarchie dans un monde moderne», a déclaré la source.

Après une période de deuil qui s’achèvera la semaine prochaine, les employés du roi déploieront un plan connu sous le nom d’«opération Golden Orb». Le nouveau monarque se verra alors proposer une série d’options en vue de son couronnement. Ce plan comprendrait un jour férié supplémentaire.

Ton opinion

6 commentaires