Djokovic dans la tourmente – Chasse à la triche au bord des courts de Wimbledon

Publié

Djokovic dans la tourmenteChasse à la triche au bord des courts de Wimbledon

Novak Djokovic et son coach Boris Becker biaisent-ils durant les matches? Le joueur jure que non.

Les interactions entre Boris Becker (en haut à droite) et Novak Djokovic sont scrutées à chaque match. (photo: AFP)

Les interactions entre Boris Becker (en haut à droite) et Novak Djokovic sont scrutées à chaque match. (photo: AFP)

Les règles édictées par l’ATP sont claires et ne sont sujettes à aucune interprétation: «Les joueurs ne doivent pas recevoir de conseils au cours d’un match. Des communications de toute nature – audibles ou visibles – entre un joueur et un entraîneur peuvent être interprétées comme du coaching.» Les sanctions vont de l’avertissement au jeu de pénalité.

Pourtant, depuis le début de Wimbledon, tout semble être question de nuance, à la suite de propos interprétés. Avant le début du tournoi, Boris Becker a évoqué les interactions entre lui et son poulain Novak Djokovic, durant les matches. Depuis lors, le No 1 mondial est au cœur de la tourmente.

«Vous vous trompez. Ça n’arrive jamais!»

D’abord affable, Djokovic a ensuite durci le ton. «Ça fait deux fois en deux jours que cette question m’est posée. Franchement, je ne sais pas où vous voulez en venir avec ça. Vous essayez de dire que je suis un tricheur, c’est ça?» Agacé qu’on doute de lui, il a détaillé: «Si vous croyez qu’il me dit comment servir ou de quel côté, vous vous trompez. Ça n’arrive jamais! Il me rassure, surtout. Avec toutes les caméras présentes sur lui, cela se verrait s’il faisait quelque chose d’irrégulier. Je serais logiquement pénalisé.»

Mercredi, Djokovic s’est défait en 3 sets de Jarkko Nieminen et tous les yeux étaient pointés sur Boris Becker. L’Allemand n’a que rarement moufté. Dans ce contexte, il était sans doute plus prudent de ne pas apporter de l’eau au moulin des accusateurs.

(L'essentiel/Grégory Beaud)

Ton opinion