Au Luxembourg – Chez les coiffeurs, «on va garder le masque»

Publié

Au LuxembourgChez les coiffeurs, «on va garder le masque»

LUXEMBOURG - Toutes les entreprises ne comptent pas adopter le régime du CovidCheck, à partir du 1er novembre.

Le secteur des coiffeurs n'envisage pas de passer sous le régime CovidCheck, dès le 1er novembre, et continuera à porter le masque.

Le secteur des coiffeurs n'envisage pas de passer sous le régime CovidCheck, dès le 1er novembre, et continuera à porter le masque.

Décidée vendredi par le gouvernement, la faculté donnée aux entreprises d'adopter le régime du CovidCheck, à partir du 1er novembre, est perçue comme «une plus-value pour nos libertés individuelles» par Jean-Paul Olinger, directeur de l'Union des entreprises luxembourgeoises.

Une «plus-value» que le secteur des coiffeurs et des soins de beauté ne compte toutefois pas utiliser. «Mes employés et moi-même garderons le masque», affirme M. Ziko, propriétaire de trois salons de coiffure au pays. «Dans ce métier de contact, nous sommes trop exposés au virus pour nous en passer».

«Les clients plus à l'aise»

Le patron est formel: «Au salon, nous continuerons à appliquer le protocole actuel». Il y puise aussi une raison psychologique: «Les clients se sentent aujourd'hui plus à l’aise si les coiffeurs portent un masque, et le fait de le tomber pourrait les gêner». Du côté des représentants du secteur, on avoue que «le CovidCheck est une bonne idée», mais qu'«aucune recommandation en ce sens n'a toutefois été émise».

Tout en ajoutant qu'«il serait plus judicieux de continuer à appliquer l’actuel protocole, surtout qu'on ne connaît pas l’évolution prochaine du virus en hiver, et que la disposition n'est prévue que jusqu'au 18 décembre». Soit un mois et demi avant de faire le point sur cette mesure facultative. D'ici là, le masque possède encore de beaux jours devant lui dans les salons de coiffure luxembourgeois.

(Jean-François Colin/L'essentiel)

Ton opinion