Plan de sauvetage – Chypre juge les négociations «délicates»

Publié

Plan de sauvetageChypre juge les négociations «délicates»

Chypre et la troïka ont enregistré samedi des progrès vers un accord sur un plan de sauvetage de l'île au bord de la faillite, après des négociations-marathon à 24 heures du délai européen.

Des centaines de banquiers sont descendus dans les rues samedi pour manifester leur colère.

Des centaines de banquiers sont descendus dans les rues samedi pour manifester leur colère.

Keystone

Les négociations entre Chypre et la «troïka» des bailleurs de fonds internationaux sont à un «stade très délicat» et continueront dimanche à Bruxelles, a annoncé dimanche le gouvernement chypriote. L'île a jusqu'à lundi pour trouver le moyen de lever sept milliards d'euros. Dans un communiqué, le gouvernement a jugé que la situation était «très difficile». Il a précisé que le président Nicos Anastasiades se rendrait dimanche matin à Bruxelles pour négocier les termes du plan d'aide demandé par Nicosie auprès de l'Union européenne, la Banque centrale européenne (BCE) et du Fonds monétaire international (FMI).

La BCE a donné jusqu'à lundi à Chypre pour trouver le moyen de lever sept milliards d'euros nécessaires afin de compléter le plan de sauvetage de 10 milliards, sous peine de cesser d'alimenter en liquidités les banques du pays. Faute d'accord avant lundi, selon des sources européennes, les pays de la zone euro sont prêts à en éjecter Chypre pour éviter que la crise ne menace par contagion d'autres pays ployant sous leur dette comme la Grèce, l'Espagne et l'Italie.

Le gouvernement chypriote et les représentants de la troïka se sont mis d'accord samedi sur la création d'une taxe exceptionnelle sur les dépôts bancaires supérieurs à 100 000 euros.

(L'essentiel Online/ats)

Van Rompuy reçoit le président chypriote dimanche à Bruxelles

Le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, présidera dimanche une réunion de haut niveau «pour faciliter une solution pour Chypre», à laquelle participera le président Nicos Anastasiades, a confirmé un de ses porte-parole.

Il n'a pas donné de précisions sur le nom des autres participants ni l'heure de la réunion. De source européenne, on a avait indiqué samedi, avant que cette réunion soit confirmée officiellement, que pourraient y participer le président de la Commission européenne José Manuel Barroso, ainsi que la directrice générale du FMI, Christine Lagarde.

MM. Van Rompuy et Barroso ont décidé de reporter le sommet UE-Japon qui devait se tenir en début de semaine au Japon, en expliquant que «les efforts actuels pour trouver une solution à la situation financière de Chypre requièrent» leur «présence à Bruxelles». Mme Lagarde se rend à Bruxelles dimanche pour participer à partir de 18h à la réunion des ministres des Finances de la zone euro pour tenter de boucler le plan de sauvetage pour Chypre.

Ton opinion