Éducation au Luxembourg: Cinq élèves du Vauban à un concours international de robotique

Publié

Éducation au LuxembourgCinq élèves du Vauban à un concours international de robotique

LUXEMBOURG – Genève accueillera la semaine prochaine le FIRST® Global Robotics Challenge, un concours de robotique où le Grand-Duché sera représenté par des jeunes passionnés de sciences.

par
Frédéric Lambert
1 / 6

Organisé par l’a.s.b.l. “make it” en coopération avec le SCRIPT du Ministère d’Éducation National luxembourgeois, l’équipe envoyée à Genève se compose de 5 jeunes et 2 mentors, deux enseignants de science.

Les élèves envoyés vont représenter la nation du Luxembourg lors de ce concours international, compétition robotique qui se déroulera à partir du 13 octobre en Suisse. Au cours du tournoi, les équipes devront relever plusieurs challenges en rapport avec les défis écologiques actuels.

«Après avoir participé aux qualifications du LYRC en juin 2022, nous avons construit, depuis septembre, un robot capable de répondre aux attentes de ce concours international», nous explique Marie Vergeynst, 15 ans, élève de première et membre de l'équipe. «Le thème de cette année est: "Carbon Capture". Le carbone est modélisé par de petites balles que nous devons mettre dans un container avec notre robot».

Passionnée de sciences

L'équipe du Grand-Duché sera défendue par des jeunes âgés de 15 à 17 ans, tous issus de Vauban l'école et le lycée français de Luxembourg. «C'est la première fois, pour notre pays, que tous les jeunes viennent du même établissement», se félicite Marie. «Cela nous facilite la tâche au niveau des préparatifs».

Et Marie de confirmer sa passion pour les sciences. «J'étais déjà convaincue d'entreprendre des études d'ingénieur d'ici deux ans et ce concours me conforte encore plus dans cette idée», nous indique Marie. «J'ai toujours été passionnée de mathématiques et quand j'ai commencé à participer à des concours, j'ai découvert la programmation et la logique. Mes parents ont été un peu surpris par mon engouement, car eux, ils travaillent dans le milieu de la finance et de la communication».

Le concours, une grande première

Même si l'équipe du Luxembourg est majoritairement francophone, la connaissance de l'anglais est indispensable. «Lors d'un tel concours international, on nous demande de parler anglais tout le temps», souligne Marie. «On doit donc expliquer le fonctionnement de notre robot et justifier nos choix en anglais. On doit également communiquer vers l'extérieur en anglais».

Le 10 octobre, on va prendre l'avion pour aller à Genève. On va rester une semaine en Suisse en compagnie de toutes les autres équipes. Plus de 180 équipes seront là. Cinq membres composent notre équipe, mais certaines formations montent jusqu'à 10 éléments. Personnellement, je me rends à ce concours pour le plaisir car c'est la première fois que je fais un concours de robotique. Pour se préparer, on essaie de profiter de la moindre ouverture dans notre emploi du temps. On se retrouve avant et après les cours. On est même rentrés de vacances plus tôt pour préparer le robot».

Le Luxembourg en bref

Vous ne voulez rien rater de l'actualité au Luxembourg? N'en perdez pas une miette et retrouvez toutes les informations sur le Grand-Duché en bref dans notre ticker en suivant ce lien.

Ton opinion

4 commentaires