TikTok: «Clean Girl»: la tendance beauté problématique à 1 milliard de vues

Publié

TikTok«Clean Girl»: la tendance beauté problématique à 1 milliard de vues

Maquillage naturel, chignon, sourcils broussailleux et bijoux fins, le mouvement «filles propres» mise sur le minimalisme. Des voix s’élèvent pourtant pour dénoncer un manque de représentation.

par
Nina Seddik
Hailey Bieber est l’un des visages de la tendance «clean girl»

Hailey Bieber est l’un des visages de la tendance «clean girl»

Instagram haileybieber

Un maquillage naturel, un teint glowy, des sourcils broussailleux fixés avec du gel, des cheveux à l’aspect humide tirés en arrière, des bijoux fins dorés et un parfum frais: voici le b.a.-ba de la tendance beauté clean girl («fille propre») qui cartonne sur TikTok. Les vidéos mentionnant le hashtag #cleangirlaesthetic («esthétique de la fille propre») affichent plus de 1 milliard de vues au compteur.

Les adeptes de cette tendance, dont Hailey Bieber est l’un des visages, misent aussi sur un look simple et n’hésitent pas à se mettre en scène en train de boire de l’eau ou de ranger leur appartement.

Un manque de représentation

Bien que cette tendance ait conquis de nombreuses tiktokeuses, des voix critiques se font entendre. Outre le fait que la panoplie de la parfaite clean girl crée des injonctions – il faut avoir l’air naturel tout en se maquillant, des habitudes saines, un intérieur propre et rangé – de nombreuses internautes critiquent le manque de représentation de cette esthétique. «Encore une tendance incarnée presque exclusivement par des filles blondes et minces qui peuvent se permettre d’acheter tout ce qu’il faut pour être à la mode», commente la tiktokeuse @tuuli_tuominen.

Propre vs sale?

Par ailleurs, l’appellation même de cette tendance pose problème. Le fait de ne pas cocher toutes les cases de la clean girl impliquerait-il donc d’être sale? «L’expression «fille propre» implique qu’il existe aussi une esthétique de «fille sale», répond la journaliste Chelsea Candelario dans un article publié sur «PureWow» en juillet dernier.

Cette tendance populaire fait paraître moins désirable le fait de porter un visage très maquillé ou d’avoir une peau texturée. On peut également se demander si le fait d’avoir de l’acné, des cheveux naturels ou même des poils sur le corps vous place dans la catégorie des «sales». Là encore, cette esthétique punit les femmes qui ne correspondent pas à cette idée très précise de ce que signifierait le mot «propre».

Pensez-vous que la tendance

clean girl

soit problématique?

Ton opinion

2 commentaires