Climat: le temps se couvre

Publié

Climat: le temps se couvre

Réduire les émissions de C02 de 20 % en 2020 par rapport à 1990. Et porter la part des énergies renouvelables dans la consommation à 20%: dans l'absolu tout le monde est d'accord. Sur la façon de s'organiser, déjà moins. Hier, le Luxembourg faisait partie des États qui ont émis des réserves sur le plan d'action de la Commission européenne.

Lucien Lux, le ministre de l'Environnement, estime (voir «L'essentiel» du 22 janvier) que le plan ne tient pas assez compte des spécificités nationales. Comme les frontaliers qui gonflent le PIB du pays. Ou les camions en transit qui gonflent les émissions de CO2. Il trouve aussi que la vente aux enchères des quotas d'émissions pour les entreprises devrait se limiter au secteur de production d'électricité. Même s'il salue le fait d'allouer ces quotas à un niveau communautaire. Quant aux biocarburants, il ne faut par perdre de vue leur impact sur l'environnement et le prix de la nourriture.

Ton opinion