Concept futuriste – Cliquez et recevez votre lingerie via des capsules...

Publié

Concept futuristeCliquez et recevez votre lingerie via des capsules...

L'idée, digne d'un film rétro-futuriste, est expérimentée par l'enseigne Undiz dans un magasin pilote, mêlant le numérique et le commerce à l'ancienne.

D'apparence, cette nouvelle boutique, baptisée "Undiz Machine" et située à Toulouse, est assez classique, bien qu'assez petite (45 mètres carrés): une vitrine, quelques produits présentés en rayon, une grande table équipée de bornes à écrans tactiles. Seul détail qui tranche, la présence dans le local de plusieurs tuyaux translucides qui, loin d'être une simple fantaisie décorative, assurent la livraison immédiate en magasin de produits situés dans une réserve en sous-sol. «Cela permet de tripler la taille du magasin et de donner accès à la totalité du stock sans avoir besoin de pousser les murs», explique Sébastien Bismuth, dirigeant d'Undiz (groupe Etam).

Concrètement, le principe est simple: les clients visualisent l'ensemble de la collection sur la borne, et commandent les produits qu'ils souhaitent. La commande est immédiatement transmise à des opérateurs en sous-sol, qui la préparent en géolocalisant les produits via des étiquettes RFID (identification par radiofréquence). Ceux-ci sont ensuite envoyés en surface via des capsules à air, propulsées dans les tubes pressurisés. Le tout en moins de deux minutes.

Un gain de place

Ce système de transport, utilisé notamment pour la transmission du courrier dans certaines administrations, avait connu son apogée dans les années 30, avant de tomber en désuétude avec l'arrivée des nouvelles technologies. «On a fait du neuf avec du vieux. Il s'agissait d'être innovant, sans pour autant devenir un showroom froid et tout digital. Preuve qu'on peut encore inventer de nouveaux modes de commerce ludiques pour apporter quelque chose de différent aux consommateurs», explique le directeur général d'Undiz. «Mêler ainsi en magasin, digital et commerce classique - avec présentation de produits et vendeuses - est une première en France», affirme M. Bismuth.

Le concept permet également, par le gain de place qu'il procure, d'optimiser la stratégie de l'entreprise: la boutique plus petite permet de réaliser des gains importants de loyers et de continuer à développer l'enseigne sur les artères les plus recherchées des grandes villes, où la place se fait rare et chère. «Nous avons ainsi voulu transformer une contrainte en opportunité», explique M. Bismuth. Inauguré le 30 janvier, "Undiz Machine" est actuellement en phase de test, mais un déploiement à plus grande échelle n'est pas exclu.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion