Rumeur démentie – «Clotide Reiss n'est pas une espionne»
Publié

Rumeur démentie«Clotide Reiss n'est pas une espionne»

Le ministère français des Affaires étrangères a rejeté avec force lundi les accusations d'un ancien responsable du renseignement pour qui la jeune femme aurait espionné pour le compte de son pays.

Clotilde Reiss avait été arrêtée le 1er juillet 2009 à l'aéroport de Téhéran.

Clotilde Reiss avait été arrêtée le 1er juillet 2009 à l'aéroport de Téhéran.

AFP

«Nous démentons formellement et catégoriquement les allégations selon lesquelles Clotilde Reiss aurait collecté des renseignements sur l'Iran au profit du gouvernement français, et a fortiori qu'elle aurait été employée par les services de renseignement», a déclaré le Quai d'Orsay lors du point de presse électronique. «Ces allégations ne sont pas seulement totalement fantaisistes. Elles sont également irresponsables.»

Dimanche, Pierre Siramy, ancien sous-directeur de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), a affirmé sur la chaîne LCI dimanche que la jeune femme avait «travaillé au profit de la France pour collecter des informations qui étaient de nature de politique intérieure et d'autres qui étaient sur la prolifération nucléaire». «Elle est immatriculée à la DGSE», a-t-il ajouté.

Une amende de 245 000 euros

Clotilde Reiss avait été arrêtée le 1er juillet 2009 à l'aéroport de Téhéran alors qu'elle prenait l'avion pour la France après avoir enseigné le français pendant cinq mois à l'université d'Ispahan (centre de l'Iran). Emprisonnée pendant un mois comme des centaines d'opposants présumés arrêtés pendant les manifestations pour la démocratie de l'été, elle a été confinée à l'ambassade de France.

En dépit de ses protestations d'innocence, elle a été condamnée samedi à dix ans de prison pour espionnage et troubles à l'ordre public mais la peine a été commuée en une amende d'environ 3 milliards de rials (245 000 euros), dont la jeune femme s'est acquittée pour pouvoir quitter l'Iran dimanche.

lessentiel.lu avec AP

La France, qui a toujours clamé l'innocence de Clotilde Reiss, affirme qu'il n'y a eu aucune contrepartie à sa libération.

Ton opinion