«A single man» – Colin Firth à l'étroit dans son trois-pièces Tom Ford
Publié

«A single man»Colin Firth à l'étroit dans son trois-pièces Tom Ford

Le couturier américain Tom Ford passe derrière la caméra pour «A single man», film qui révèle l'énorme talent de Colin Firth.

Adapté d’un roman de Christopher Isherwood, «A single man» dresse le portrait de George Falconer (Colin Firth), un professeur d’université d’âge mûr dont le compagnon meurt dans un accident de voiture, au début des années 60.

Huit mois plus tard, George n'a toujours pas retrouvé le goût de vivre, et ce malgré le réconfort apporté par sa vieille amie Charley (Julianne Moore), elle aussi rongée par la solitude. Témoin de cette dérive, l’un de ses étudiants, un bel éphèbe (Nicholas Hoult) se rapproche de lui, ravivant le désir charnel...

Porté par l’interprétation tout en finesse de Colin Firth, «A single man» restitue admirablement la détresse d’un homme chez qui l’élégance, plus qu’un style de vie, est le signe d’une droiture morale. Tom Ford, 48 ans, ex-directeur artistique de Gucci et d'Yves Saint Laurent apporte un soin extrême aux décors et aux costumes de son film.

À Venise, en septembre dernier, le film lui avait valu le Queer Lion 2009 décerné, en marge de la Mostra, au meilleur film ayant «un héros ou une thématique homosexuel(le) ou transgenre».

Ton opinion