France-Suisse – Coman se chauffe avec Deschamps, Pogba a agacé
Publié

France-SuisseComan se chauffe avec Deschamps, Pogba a agacé

Le fiasco français contre la Suisse a donné lieu à de sérieuses prises de bec sur la pelouse de Bucarest, lundi.

Après la désillusion, les questions. Connue pour sa solidité, la France a totalement craqué contre la Suisse en huitième de finale de l'Euro (3-3, 5-4 au tab), lundi. Une défaite cruelle aux tirs au but, qui a laissé transparaître des images inhabituelles. Ainsi, le sélectionneur Didier Deschamps et l'attaquant Kingsley Coman ont eu une explication de texte musclée à la mi-temps de la prolongation.

À l'origine du différend, la blessure musculaire de l'ailier du Bayern. Logiquement, Deschamps a décidé de le remplacer par Marcus Thuram. Mais le natif de Paris n'a pas tout de suite accepté de quitter la pelouse, ce que certains commentateurs considèrent comme une atteinte à l'autorité de l'entraîneur. «Ce n'est pas tout de vouloir continuer, il faut pouvoir le faire... Même s'il avait cette volonté, deux minutes après, il se rend compte que ce n'est pas possible», a commenté le sélectionneur en conférence de presse.

Engueulade Pogba-Rabiot

Une autre scène a interpellé les observateurs. Paul Pogba, auteur d'une frappe victorieuse splendide, a un peu trop célébré son but au goût de son entraîneur.

Hasard ou non, c'est lui qui a été coupable de la perte de balle sur l'égalisation suisse à la 90e. Une erreur qui a profondément agacé Adrien Rabiot. Une réaction qui n'a pas plu au Mancunien et provoqué une prise de bec entre les deux milieux de terrain.

Didier Deschamps a dû faire redescendre la tension entre les deux joueurs. «Paul est un compétiteur et le scénario ne lui plaisait pas du tout. Il fallait le calmer un peu», a réagi Deschamps en louant les qualités de «leader» de son maître à jouer. Après le fiasco français, pas certain que les tensions s'apaisent rapidement entre les différents acteurs...

(th/L'essentiel)

Ton opinion