Transport – Commande géante d'avions pour United Airlines
Publié

TransportCommande géante d'avions pour United Airlines

Convaincue que le transport aérien va vite reprendre, et solidement, United Airlines renouvelle sa flotte. La compagnie américaine veut acheter 200 Boeing et 70 Airbus.

La compagnie United Airlines (ici à l’aéroport de Newark, à côté de New York) modernise sa flotte et mise sur une solide reprise du trafic aérien, aux États-Unis dans un premier temps, puis à l’international.

La compagnie United Airlines (ici à l’aéroport de Newark, à côté de New York) modernise sa flotte et mise sur une solide reprise du trafic aérien, aux États-Unis dans un premier temps, puis à l’international.

Reuters

La compagnie américaine United Airlines mise sur une reprise solide du transport aérien et, pour s’y préparer, renouvelle sa flotte en passant, mardi, la plus grosse commande de son histoire: 200 Boeing 737 MAX et 70 Airbus A321neo.

Le violent trou d’air du trafic aérien au plus fort de la pandémie ne s’est pas encore complètement estompé. Mais le transport de touristes est déjà «pratiquement» revenu à son niveau d’avant la pandémie, a assuré le directeur général de United, Scott Kirby. La reprise des voyages d’affaires, encore en baisse de 60%, «devrait vraiment s’accélérer à l’automne, quand les enfants retourneront à l’école», a-t-il assuré.

Plus de 35 milliards de dollars

Les voyages internationaux, quant à eux, sont plus lents à revenir mais l’été prochain, «on pourrait voir des records sur les vols transatlantiques», a prédit Scott Kirby, ne semblant pas s’inquiéter de l’essor des variants du Covid-19. United se concentre tout de même pour l’instant sur des avions monocouloirs, utilisés surtout sur les vols intérieurs.

Dans le détail, la compagnie prévoit d’acheter chez Boeing 50 avions 737 MAX 8 ainsi que 150 exemplaires du 737 MAX 10, le plus gros de cette famille. Elle prévoit par ailleurs d’acheter à Airbus 70 A321neo, le «blockbuster» du constructeur européen sur le segment des monocouloirs de plus de 200 sièges. Cela représente un achat de 35,38 milliards de dollars au prix théorique des appareils, même si les compagnies bénéficient toujours dans les faits de ristournes.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion