Crash du Concorde – Continental fera appel de sa condamnation
Publié

Crash du ConcordeContinental fera appel de sa condamnation

La compagnie américaine Continental Airlines a qualifié lundi d'«absurde» le jugement d'un tribunal français lui imputant la responsabilité de l'accident du Concorde, et confirmé sa volonté de faire appel.

«Décrire la lamelle de métal comme la cause de l'accident, et Continental et l'un de ses employés comme les seules parties fautives, montrent la détermination des autorités françaises de détourner l'attention et la responsabilité d'Air France, qui appartenait à l'Etat au moment de l'accident», écrit la compagnie américaine. Continental Airlines accuse aussi la justice française d'avoir cherché à dédouaner «les autorités françaises responsables de l'autorisation de vol et de la sécurité du Concorde».

«Nous ferons bien sûr appel de ce jugement absurde», ajoute-t-elle. La justice française a condamné lundi Continental Airlines à une amende de 200 000 euros pour sa responsabilité dans l'accident du Concorde d'Air France, en juillet 2000. Le tribunal correctionnel de Pontoise, près de Paris, a estimé qu'un DC10 de la compagnie américaine avait déclenché la catastrophe en ayant perdu une lamelle d'une quarantaine de centimètres sur la piste de décollage du Concorde. L'un de ses employés, John Taylor, 42 ans, a été condamné à 15 mois de prison avec sursis pour défaut de fabrication de cette lamelle et pour l'avoir mal fixée.

Mais son chef d'équipe, Stanley Ford, 71 ans, a été relaxé, de même que trois anciens responsables français de l'aéronautique qui étaient poursuivis. «Bien que nous approuvions la décision du tribunal d'innocenter Stanley Ford et partagions son soulagement après dix ans de cauchemar, nous sommes en profond désaccord avec le verdict concernant Continental Airlines et John Taylor», a encore assuré la compagnie. Peu après l'énoncé du verdict, l'avocat de Continental Airlines avait fait part de la volonté de la compagnie de faire appel, en dénonçant une décision «qui protège uniquement les intérêts français».

L'essentiel Online/AFP

Ton opinion