Soul-Pop – Corinne Bailey Rae a fini sa thérapie

Publié

Soul-PopCorinne Bailey Rae a fini sa thérapie

La mort
tragique de son mari est pour beaucoup dans la couleur de son nouveau disque, «The Sea».

Finies, les virées estivales à vélo dans les champs, comme elle aimait à se montrer dans son premier clip, «Put Your Records On» (2006). Non seulement il est bon de se réinventer sur chaque disque, mais pour Corinne Bailey Rae, le ton plus grave qu'elle adopte sur «The Sea» provient d'une douleur profonde causée par une perte.

Son mari, le musicien Jason Rae, est décédé des suites d'une overdose en 2008, et l'on était en droit de croire à un retrait prématuré de l'interprète. Son mutisme ne fut finalement que de relative courte durée, et nous voici avec un tout nouveau disque, quatre ans après «Corinne Bailey Rae». Comme si le deuil passait par le travail.

«The Sea» est donc un disque de soul agrémenté de brit-pop classe, sur lequel Corinne effleure plus qu'elle ne touche les plaies. Sur «I'd Do It All Again», elle se laisse porter par les violons et clame que si tout était à refaire, elle ne changerait rien, malgré les larmes. Plus de flash-back sur le très sensuel «Closer» qui n'est pas sans rappeler la séductrice Minnie Riperton. Les musiciens d'exception qui l'accompagnent enveloppent à merveille la voix à la fois fragile et chaude d'une chanteuse revenue sur scène pour sa santé d'abord, et ensuite pour notre plaisir auditif.

Kalonji Tshinza

Ton opinion