Violence à Amiens – Coup de filet après les émeutes

Publié

Violence à AmiensCoup de filet après les émeutes

La police a procédé à des arrestations «en lien direct» avec les affrontements entre jeunes et policiers du début de semaine à Amiens. Par ailleurs, la nuit a été calme.

Les forces de l'ordre restent mobilisées.

Les forces de l'ordre restent mobilisées.

Les forces de l'ordre ont procédé à cinq interpellations dans la nuit de mercredi à jeudi à Amiens. Ces arrestations sont «en lien direct» avec les affrontements entre jeunes et policiers qui ont eu lieu en début de semaine dans cette ville du nord de la France, ont indiqué les autorités locales.

Les principaux affrontements ont eu lieu dans la nuit de lundi à mardi. Seize policiers ont été blessés et trois édifices publics brûlés, dont une école et un établissement sportif.

250 policiers

La préfecture a souligné «l'efficacité du service d'ordre» qui a «mené à des débuts d'interpellation» dans deux quartiers populaires de la ville. Les quartiers populaires d'Amiens ont passé leur deuxième nuit sous surveillance accrue des renforts policiers mis en place mardi, une nouvelle fois sans incident majeur, a précisé la préfecture jeudi à l'aube.

Cent policiers ont été envoyés en renfort dès mardi, ce qui porte à 250 le nombre d'agents des forces de l'ordre mobilisés. Deux compagnies de CRS sont munies de canons à eau.

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a annoncé maintenir les renforts «au cours des prochains jours et nuits, afin de garantir le complet retour à la normale».

(L'essentiel Online/ats)

Ton opinion