Football: Cristiano Ronaldo et les «déserteurs» fustigés

Publié

FootballCristiano Ronaldo et les «déserteurs» fustigés

Sorti à la mi-temps et parti avant la fin du match amical face au Rayo Vallecano dimanche, «CR7», comme certains de ses coéquipiers, a été repris de volée par son coach, Erik ten Hag.

Le courant n’a pas semblé franchement passé dimanche dernier entre Erik ten Hag et Cristiano Ronaldo.

Le courant n’a pas semblé franchement passer dimanche dernier entre Erik ten Hag et Cristiano Ronaldo.

Action Images via Reuters

Drôle d’ambiance du côté de Manchester United à quelques jours de la reprise de la Premier League, qui verra les Reds Devils défier Brighton dimanche (15h) à Old Trafford.

Absent lors de la reprise de l’entraînement fin juin et de la tournée en Thaïlande et en Australie, officiellement pour des raisons familiales, Cristiano Ronaldo a fait son retour lors du match amical contre le Rayo Vallecano (1-1) dimanche passé.

«C’est inacceptable pour tout le monde.»

Erik ten Hag, manager de Manchester United

Chaudement applaudi à sa sortie des vestiaires, «CR7» a disputé une mi-temps avant de se voir être remplacé. Et la superstar du ballon rond, comme plusieurs de ses coéquipiers, a quitté l’enceinte avant même la fin de la rencontre. Une façon de faire qui n’a pas du tout été du goût de l’entraîneur, Erik ten Hag.

«Je ne cautionne pas ça. C’est inacceptable pour tout le monde, a confié le manager mancunien, qui a pris soin de ne pas cibler uniquement le multiple Ballon d'Or, à la télévision néerlandaise Viaplay. Je leur ai dit que c’est inacceptable, que nous sommes une équipe et qu’ils devraient rester jusqu’à la fin.»

S’il a affirmé que Cristiano Ronaldo n’était pas à vendre courant juillet, Erik Ten Hag lit comme tout le monde les rumeurs de départ entourant son joueur-clé depuis plusieurs semaines.

Selon le Times, l’international portugais de 37 ans a réclamé un bon de sortie cet été et souhaite rejoindre un club qualifié pour la prochaine Ligue des Champions. Ce qui n’est pas le cas de ManU.

(Sport-Center)

Ton opinion

5 commentaires