D'autres stars pourraient suivre Ronaldo

Publié

Arabie saouditeD'autres stars pourraient suivre Ronaldo

Cristiano Ronaldo fait dimanche (18h30) ses débuts dans le Championnat d'Arabie saoudite, nouvelle étape dans la stratégie de reconnaissance internationale de la monarchie pétrolière, qui ne compte pas s'arrêter là…

Ronaldo a joué contre le PSG de Kylian Mbappé jeudi.

Ronaldo a joué contre le PSG de Kylian Mbappé jeudi.

AFP

Habitué à jouer devant 80 000 spectateurs à Old Trafford et dans un stade encore plus grand avec le Real Madrid, Ronaldo va découvrir son cinquième championnat dans un cadre beaucoup plus restreint: le Mrsool Park de Ryad, un stade de 25 000 places, où sa nouvelle équipe d'Al-Nassr affronte Al-Ettifaq.

L'atmosphère de l'enceinte, plus confidentielle qu'en Europe, tranche avec l'ambition de l'Arabie saoudite, qui voit grand avec la signature de la vieille gloire portugaise (bientôt 38 ans), quintuple Ballon d'Or.

Le pays, où le rallye-raid Dakar vient de s'achever, vise l'organisation d'une Coupe du monde de football comme son voisin qatari, mais aussi des Jeux olympiques d'été, voire d'hiver malgré l'aberration climatique.

CR7 lance ce nouveau chapitre de sa carrière, dans l'anonymat de ce championnat saoudien sans grand nom ni club très médiatisé, avec une formation d'Al-Nassr actuellement deuxième au classement au coeur de la saison. Le Portugais saura-t-il attirer à lui seul la lumière sur le football local, et ce, durablement? En France, cette première rencontre sera en tout cas diffusée sur RMC Sport 1 et la plateforme L'Equipe.

«Un message fort»

«Le transfert de Ronaldo n'est que le début», estime Danyel Reiche, professeur à l'Université de Georgetown au Qatar, interrogé sur les spéculations sur une hypothétique venue de Lionel Messi par la suite. «Que Messi aille en Arabie saoudite ou non, nous verrons davantage de superstars s'y installer», dit à l'AFP ce spécialiste de la diplomatie du sport.

Selon lui, les «projecteurs internationaux» vont maintenant s'intensifier, comme pour le Qatar, sur divers dossiers en Arabie saoudite tels que les droits des femmes, des travailleurs migrants ou des LGBT+ (Lesbienne, gay, bisexuel, transgenre et queer).

Dans ce cadre, la rencontre de jeudi entre Messi et Ronaldo, qu'il qualifie de «message très fort», est «aussi une manière de dire: 'regardez comment nous sommes en train de changer'», avance Danyel Reiche.

(AFP)

Ton opinion

13 commentaires