Rome – D&G soupçonnés d'évasion fiscale

Publié

RomeD&G soupçonnés d'évasion fiscale

Les deux stylistes de la marque italienne de prêt-à-porter Dolce&Gabbana sont soupçonnés d'évasion fiscale.

Domenico Dolce et Stefano Gabbana ont le fisc sur le dos. (AFP)

Domenico Dolce et Stefano Gabbana ont le fisc sur le dos. (AFP)

Une fraude qui s'élèverait à 840 millions d'euros, rapporte le quotidien économique italien «Il Sole 24 Ore», citant le Parquet de Milan. Les deux fondateurs de la marque de luxe, Domenico Dolce et Stefano Gabbana ainsi que cinq autres personnes sont mis en cause, même si les charges pesant contre eux n'ont pas été formellement présentées.

Les enquêteurs les soupçonnent d'avoir créé une société écran au Luxembourg, qu'ils ont nommée Gado, lui confiant le contrôle des marques du groupe pour échapper au fisc. Ces derniers mois, l'Italie a mis au jour de nombreux cas d'évasion fiscale alors que les autorités tentent de faire entrer de l'argent dans les caisses de l'État dans un contexte de crise et de tensions budgétaires.

Ton opinion