Nicaragua – Daniel Ortega candidat à un 4e mandat présidentiel
Publié

NicaraguaDaniel Ortega candidat à un 4e mandat présidentiel

Le président du Nicaragua briguera un quatrième mandat, le 7 novembre, et son épouse sera sa colistière.

Daniel Ortega et son épouse Rosario Murillo.

Daniel Ortega et son épouse Rosario Murillo.

AFP

Le président du Nicaragua, Daniel Ortega, va briguer un quatrième mandat consécutif de cinq ans lors du scrutin du 7 novembre, où il sera principalement opposé à un ex-guérillero de la «Contra» antisandiniste, après l’arrestation de ses sept adversaires potentiels les plus sérieux.

Sans surprise, le Front sandiniste de libération nationale (FSLN, parti au pouvoir) a approuvé lundi à l’unanimité la candidature de Daniel Ortega, 75 ans. Son épouse Rosario Murillo a également été désignée comme candidate à un deuxième mandat à la vice-présidence du pays de 6,5 millions d’habitants. «Nous proposons la continuité d’un modèle politique transformateur», a commenté le président du Parlement, Gustavo Porras, proche du couple présidentiel.

En l’absence des sept pré-candidats de l’opposition les plus crédibles arrêtés depuis début juin, Daniel Ortega et Rosario Murillo auront pour adversaires Oscar Sobalvarro, de 68 ans, et l’ancienne reine de beauté Berenice Quezada, de 27 ans, ticket désigné par le principal parti d’opposition, Citoyens pour la liberté (CxL, droite).

31 opposants arrêtés

Au total, 31 opposants – dont sept pré-candidats - ont été arrêtés depuis début juin en vertu de lois adoptées fin 2020 et dont les implications politiques permettant de réduire l’opposition au silence ont provoqué un tollé international. Cristiana Chamorro, rivale la plus crédible du couple présidentiel, a été la première à être placée en détention. Elle est la fille de Violeta Chamorro, qui avait vaincu Daniel Ortega dans les urnes en 1990.

Les pré-candidats arrêtés - qualifiés par Daniel Ortega de «terroristes» et de «mercenaires» au service de Washington - s’étaient mis d’accord pour se soumettre à un processus de sélection pour pouvoir concourir sous les couleurs du CxL.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion