Danko Jones vous prie de mettre le volume à fond
Publié

Danko Jones vous prie de mettre le volume à fond

LUXEMBOURG - Derrière le nom de cow-boy se cache un trio à l'esprit 100 % (voire plus) rock'n'roll.

Danko Jones, groupe canadien formé en 1998, ne fait pas dans la dentelle et ne cherche aucunement à être perçu pour ce qu'il n'est pas. Le groupe sort un premier EP éponyme courant 1998. En 2003, il livre deux albums (!), «Born a lion» et «We sweat blood», deux manifestes punk’n’roll à haute teneur énergétique, aux textes visant délibérément en dessous de la ceinture.

Avec des morceaux aux titres comme «Sleep is the enemy», difficile de faire plus clair et en même temps, on est prévenu par le titre de l’album («Never too loud»). Dans le genre qui remet bien les idées en place et qui en fait bien profiter les voisins, Danko Jones ne fait pas vraiment dans la demi-mesure.

Les Canadiens empilent les brûlots bien hard rock façon old-school, genre AC/DC ou Kiss. Amateurs de pop-song voluptueuse, vous pouvez passer votre chemin, ici, on cause de rock primitif et tout ce qu’il y a de plus rugueux…

Danko Jones, le samedi 26 avril, à l'Atelier, à 20 h. Prix: 24 euros.

Support: El Guapo Stuntteam.

Ton opinion