Démographie au Luxembourg: Dans dix ans, Wiltz sera l'une des villes les plus peuplées

Publié

Démographie au LuxembourgDans dix ans, Wiltz sera l'une des villes les plus peuplées

WILTZ - Sous l'impulsion de deux gros projets, Wiltz va approcher, d'ici dix ans, le top 5 des plus grandes villes du pays.

par
Nicolas Martin

De 7 800 à plus de 11 000 habitants. D’ici dix ans, Wiltz fera une entrée fracassante dans le top 10 des villes les plus peuplées du pays. Et cela grâce à deux projets: «Wunne mat der Wooltz», dont le chantier a été lancé lundi par le Fonds du logement, et «op Heidert», qui prévoit la mise en vente par la commune de 102 terrains à construire. De quoi faire changer la capitale régionale de dimension. «C’est une volonté nationale, Wiltz étant classée Centre d’attraction et de développement (CDA) , mais aussi communale», insiste Bob Wetzel, en charge du City-management de la ville du nord. Wiltz est excentré par rapport à la capitale et au sud, mais bien raccordé par une grande route ainsi que côté belge», ajoute-t-il.

Les conséquences pour la ville du Nord seront importantes. «Cela permettra de franchir un "seuil critique", qui permet de faire de nouvelles choses poursuit le manager. Ainsi, «le bourgmestre et le collège échevinal pourront travailler à plein temps et la structure des finances de la commune changera. Wiltz avait toujours été défavorisé, mais l’est moins depuis la réforme d’il y a 3-4 ans sur les CDA» . Davantage de population, c’est aussi des financements en plus, des équipements comme le futur centre de loisir, le campus éducatif dans le nouveau quartier, alors que les trois écoles actuelles sont aux limites de leurs capacités». Même en dehors de ces grands projets, la ville se développe de près de 2% par an et les structures administratives vont aussi pouvoir aussi se développer».

«Développement harmonieux»

Mais à quoi bon créer un quartier annoncé comme très «vert» , si tout ce petit monde doit partir travailler dans la capitale, à une heure de là en voiture? «Outre les services et commerces de proximité compris dans ces projets, la création d’emplois est un vrai sujet, admet Bob Wetzel. Aujourd’hui, il y a environ 4 000 emplois à Wiltz. Environ un tiers dans la zone d’activité à l’entrée de la ville et dans des industries de groupes internationaux, environ un tiers de catégories étatiques et paraétatiques (ponts et chaussées, office social, réseaux d’aides et de soins, lycée) et le reste concerne, selon la commune, les activités de commerce, de restauration, de tourisme... «Il en faudrait 6 000, soit 2 000 en plus. La commune peut essayer d’agir, mais il faudra un soutien de l’État. C’est un vrai défi», dit le manager. Car si Wiltz a choisi le slogan, «se loger, travailler et vivre à Wiltz» , c’est bien le deuxième point qui pose des soucis.

Côté transports, la ville espère que sa croissance facilitera la mise en place d’une connexion ferroviaire directe avec la capitale, sans changement à Kautenbach. L’autre défi d'une telle croissance sera social, afin de maintenir un équilibre et une mixité. «La loi d’attribution des logements va être changée pour permettre au Fonds du logement d’avoir plus de liberté pour proposer de la mixité sociale, note Bob Wetzel. Ce n’est pas seulement une question de revenus, mais aussi de profils de famille (personnes âgées, familles, célibataires, personnes travaillant localement ou plus loin)». Pour éviter une crise de croissance, la ville, «dont la population actuelle a déjà ses exigences», a signé quatre pactes (logement, climat, nature et vivre ensemble). «L’objectif est d’avoir des ressources pour travailler sur ces sujets et intégrer les nouveaux habitants, et assurer un développement harmonieux».

Ton opinion

7 commentaires