Davantage de pilotage et de spectacle en 2008

Publié

Davantage de pilotage et de spectacle en 2008

La saison 2008, qui démarre le 16 mars, marque un vrai tournant au
niveau technologique.

Finies les assistances électroniques qui rendaient les Formules 1 plus dociles. Les pilotes vont dorénavant avoir la tâche moins aisée, ce qui devrait normalement améliorer la qualité du spectacle en piste.
Les principaux changements concernent l’antipatinage, le frein-moteur et les procédures de départ.

L’antipatinage permettait aux pilotes de sortir des virages très proprement sans avoir à doser l’accélérateur. L’électronique s’en occupait et évitait tout patinage intempestif en sortie de courbe, ce qui limitait le risque de tête-à-queue. «L’année dernière nous mettions le pied au plancher sans réfléchir. Cette année, il faudra se montrer beaucoup plus progressif», explique ainsi Fernando Alonso. Les mêmes puces géraient également un efficace système de frein-moteur. Les procédures de départ étaient toutes automatisées. Les pilotes n’avaient qu’à lâcher un bouton à l’extinction des feux et l’électronique gérait l’accélération. Tout se fera manuellement cette saison, avec dosage de l’embrayage et de l’accélérateur, d’où quelques scènes de pagaille à prévoir sur les grilles de départ.

Une 15e manche historique

La 15e manche du championnat du monde 2008 sera historique: le 28 septembre à Singapour, sur un circuit tracé en ville, la Formule 1 verra pour la première fois de son histoire une course se disputer de nuit. Outre l’aspect spectaculaire, cela permettra également aux téléspectateurs européens de ne pas changer leurs habitudes.

Ton opinion