Groupe français Orpea: De mauvais traitements dénoncés en Autriche

Publié

Groupe français OrpeaDe mauvais traitements dénoncés en Autriche

Le Défenseur des droits autrichien dénonce dans un rapport les mauvais traitements subis par les résidents d’une maison de retraite en Autriche appartenant au groupe privé français Orpea, déjà au cœur d’un scandale en France.

A photograph shows the logo of an Orpea retirement home, which reads as "Orpea, Life goes on with us" in Reze outside Nantes, western France, on February 10, 2022. - The practices of the Orpea group, denounced in the book-investigation "Les Fossoyeurs" (The Gravediggers), could only develop because of the "negligence" of the State, said the association of directors of Ehpad and home services, which published on February 10, 2022 a series of proposals to overhaul the system of care of the elderly. (Photo by LOIC VENANCE / AFP)

Le groupe privé français Orpea a exprimé «son profond regret aux familles concernées».

AFP

Le Défenseur des droits autrichien dénonce dans un rapport les mauvais traitements subis par les résidents d’une maison de retraite en Autriche appartenant au groupe privé français Orpea, déjà au cœur d’un scandale en France. «Les résidents souffraient de malnutrition et étaient déshydratés, le soin des plaies était si médiocre qu’une odeur nauséabonde s’en échappait», a décrit sur la radio publique autrichienne Ö1, Bernhard Achitz, le Défenseur des droits.

Il a dénoncé un criant manque de personnel dans cet établissement Orpea, situé à Salzbourg. Le rapport, rédigé après une visite inopinée le 21 avril, relève le cas d’une femme restant au lit toute la journée et souffrant de fortes douleurs. «Lors d’un changement de pansement, une odeur de putréfaction s’échappait de la plaie. On ne lui administrait aucun médicament». Jugeant sa vie menacée, les rapporteurs ont préconisé son transfert immédiat à l’hôpital où elle est morte peu de temps après.

Dans la tourmente depuis janvier

Le rapport dénonce également le manque de réaction des autorités de la province de Salzbourg. Ce n’est qu’après de multiples avertissements du Défenseur des droits qu’elles ont décidé de prendre des mesures, dénonce-t-il. Dans un communiqué publié jeudi soir, le groupe privé français Orpea a exprimé «son profond regret aux familles concernées» et a assuré «tout» mettre «en œuvre pour comprendre et prendre des mesures correctives». Le groupe a diligenté un audit, confié à une équipe chargée de produire un rapport «dans les plus brefs délais».

Présent dans 23 pays, Orpea est plongé dans la tourmente depuis la publication en janvier d’un livre-enquête intitulé «Les Fossoyeurs», dénonçant ses pratiques en France. Soupçonné de maltraitance institutionnelle et d’infractions financières, il y fait l’objet d’une enquête judiciaire.

(AFP)

Ton opinion

6 commentaires