Schueberfoueur 2017 – «De nouvelles allées pour un meilleur confort»
Publié

Schueberfoueur 2017«De nouvelles allées pour un meilleur confort»

LUXEMBOURG - Les forains de la Schueberfoueur ont trouvé de nouveaux emplacements au Glacis en raison de la prochaine arrivée du tram à Luxembourg-Ville.

Malgré une surface réduite de 5 ha par rapport à l'été dernier, la 677e Schueberfoueur espère toutefois accueillir autant de visiteurs du mercredi 23 août au lundi 11 septembre 2017 sur le parking du Glacis à Luxembourg-Ville. Interrogés par L'essentiel, les forains déjà présents sur le champs de foire ont pris les devants et s'adaptent à cette nouvelle situation.

«Il était temps de redistribuer les cartes», se félicite Roger Pelzer, président de l'Association Européenne des commerçants forains. «Cela va permettre aux visiteurs de partir à la recherche de certaines attractions. Si le temps est de la partie, ça marchera. Certains forains croient qu'ils sont mal placés avec la nouvelle disposition. Je leur demande juste d'attendre la fin de la "Fouer" pour dresser un vrai bilan. Quand le tram sera opérationnel en 2018, cela permettra aux visiteurs d'arriver et de quitter le champs de foire plus rapidement. Cette année, on testera sans le tram. Tout ne nous tombe pas sur la tête et on aura le temps de s'adapter».

«Améliorer le confort des visiteurs»

Mi-juillet, le parking du Glacis était encore en travaux pour procéder aux remplacements de certaines canalisations et au renforcement des réseaux de gaz, d'eau et d'électricité. Un mois plus tard, la pression est déjà moins forte pour la Ville de Luxembourg. «Les forains arrivent, le dernier sera là mardi et il aura seulement une journée pour tout mettre en place. Jusqu'à présent, nous n'avons pas de surprises négatives», souligne Patrick Goldschmidt, échevin au service des fêtes et des marchés à Luxembourg-Ville. «Nous travaillons sur la nouvelle disposition depuis plus d'un an et nous avons tenté d'optimiser les différentes allées pour améliorer le confort des visiteurs».

«La ville a fait le maximum pour nous permettre de travailler dans de bonnes conditions», reconnaît Charly Schmit, forain à la Schueberfouer. «Il fallait s'adapter à la prochaine arrivée du tram. Tous les forains ont été recasés et c'est heureux, car nos familles ne peuvent pas se permettre de perdre une foire comme celle de Luxembourg. C'est une des plus grandes en Europe et on ne peut pas s'en passer».

Patrick Goldschmidt, échevin au service des fêtes et des marchés à Luxembourg-Ville, au micro de L'essentiel Radio.

Roger Pelzer, président de l'Association Européenne des commerçants forains, au micro de L'essentiel Radio.

Charly Schmit, forain à la Schueberfouer, au micro de L'essentiel Radio.

(FL/L'essentiel)

Ton opinion