Publié

Coronavirus en BelgiqueDe nouvelles mesures restrictives en vue

La Belgique doit «agir vite» pour lutter contre le virus, après une augmentation significative des contaminations, a averti mercredi le Centre national de crise.

En Belgique, le nombre de nouvelles infections au cours de la période du 12 au 18 juillet a augmenté de 89%.

En Belgique, le nombre de nouvelles infections au cours de la période du 12 au 18 juillet a augmenté de 89%.

AFP

La Belgique doit «agir vite» pour lutter contre le virus, après une augmentation significative des contaminations, a averti mercredi le Centre national de crise, à la veille de l'annonce probable de nouvelles mesures restrictives. «Nous devons éviter l'effet boule de neige avant qu'il ne provoque une nouvelle avalanche», a déclaré un porte-parole, Boudewijn Catry, avant une réunion du comité national de sécurité jeudi pour examiner les mesures à mettre en œuvre et la possibilité d'en renforcer certaines.

Mardi soir, la ministre belge de la Santé, Maggie De Block, avait dores et déjà mis en garde ses concitoyens: «Il y aura des renforcements (des mesures prises pour contrer la propagation du coronavirus au lieu d'un allègement)», a-t-elle dit. Elle avait précisé que ces mesures pourraient être «nationales», comme un port plus généralisé du masque dans les lieux publics et dans les services publics, ou «locales», là où des foyers de contaminations ont été récemment constatés, comme à Anvers (deuxième agglomération la plus peuplée de Belgique, derrière Bruxelles).

Entre 20 et 59 ans

Mercredi, le bourgmestre de cette ville portuaire, Bart de Wever, a d'ailleurs annoncé des mesures restrictives supplémentaires. A partir de samedi, les réunions de plus de dix personnes seront interdites, contre 15 actuellement. Le port du masque sera obligatoire dans tout espace ouvert au public. En outre, les restaurants et bars anversois devront prendre les coordonnées de leurs clients pour les contacter rapidement si nécessaire. Les deux villes côtières d'Ostende et Le Coq ont également annoncé mercredi des mesures supplémentaires, telles les masques obligatoires sur les marchés.

En Belgique, le nombre de nouvelles infections au cours de la période du 12 au 18 juillet a augmenté de 89% avec en moyenne 184 cas diagnostiqués par jour, contre 98 la semaine précédente. «Il s'agit de personnes jeunes, entre 20 et 59 ans, contaminées lors de fêtes ou de rassemblements», a précisé Boudewijn Catry, précisant que «les plus âgés ne sont pas les plus touchés». Mardi, 178 personnes ont été hospitalisées, dont 35 en soins intensifs. La Belgique comptait mercredi 64 258 cas recensés depuis le début de la pandémie et 9 805 décès.

«Il faut agir vite»

«Les comportement inappropriés peuvent déclencher une potentielle nouvelle vague de contamination», a averti un autre porte-parole du Centre national de crise, Antoine Iseux. «Cela pourrait conduire à adopter des mesures restrictives comme en mars-avril», a-t-il ajouté. «Nous nous attendions à cette augmentation. Nous pouvons encore changer le cours des choses, mais il faut agir vite», a insisté Boudewijn Catry. La Belgique est l'un des pays qui compte le plus grand nombre de morts du Covid-19 par rapport à sa population, avec 85 décès pour 100 000 habitants.

Le recensement, par les autorités belges, des morts du coronavirus est l'un des plus exhaustifs du monde puisque sont intégrés les décès possiblement liés au virus sans que cela ait pu être prouvé par un test.

(L'essentiel/afp)

Ton opinion