Au Luxembourg: De plus en plus de salariés veulent travailler moins

Publié

Au LuxembourgDe plus en plus de salariés veulent travailler moins

LUXEMBOURG – La Chambre des salariés a compilé des chiffres sur le temps de travail. Plus de 43% des employés du pays aimeraient passer moins de temps au boulot.

En 2021, 43,7% des salariés du Luxembourg voulaient travailler moins. C'est quasiment 10 points de plus qu'en 2018 (32,8%), selon les données compilées par la Chambre des salariés (CSL) et issues des enquêtes QoW sur la qualité de l'emploi dans le pays. Dans le même temps, le nombre de personnes voulant travailler plus est passé de 10,3% à 12,4%. Enfin, la proportion de salariés qui estiment travailler juste ce qu'il faut a fortement chuté, passant de 56,9% en 2018 à 43,9% en 2021.

Et vous, vous trouvez que vous travaillez trop?

Des chiffres différents selon qu'on soit homme ou femme. Ainsi, 41,3% des hommes et 47,8% des femmes aimeraient travailler moins. Concrètement, les femmes aimeraient en moyenne travailler 31 heures hebdomadaires, les hommes 32 heures. Sans surprise, les personnes travaillant à temps partiel sont plus nombreuses à vouloir effectuer plus d'heures (24,9%) que ceux travaillant à temps plein (9,9%).

«Meilleure qualité de vie»

Au final, ceux qui veulent réduire leur temps de travail veulent travailler 8 heures de moins par semaine, soit l'équivalent d'une journée de repos en plus. «Les salariés qui aimeraient travailler moins ont tendance à faire état de plus mauvaises conditions de travail que les salariés» qui veulent garder leur temps de travail contractuel, relève la CSL. Qui note aussi des différences en fonction de l'âge: «Les salariés les plus âgés sont ceux qui indiquent le moins d'heures de travail souhaitées par semaine».

En compilant ces données, la Chambre des salariés veut apporter sa pierre au débat sur le temps de travail, qui a surgi récemment sur la place publique, avec des déclarations du ministre du Travail ou encore une pétition en ce sens, qui a cartonné, même si l'idée ne plait pas au patronat. Pourtant, «parmi les avantages de la réduction du temps de travail, on cite surtout une meilleure qualité de vie», rappelle la CSL. «Du point de vue de la société dans son ensemble, la réduction du temps de travail présente également des avantages pour l'environnement (…) et peut même avoir des effets positifs sur le taux de chômage et les performances économiques».

(jw)

Ton opinion

39 commentaires