Silhouette «normale» – De vraies formes pour les princesses Disney
Publié

Silhouette «normale»De vraies formes pour les princesses Disney

Agacée de constater que les mensurations des personnages féminins étaient toujours aussi exagérées qu'il y a 50 ans, une Américaine leur a attribué des corps plus conformes à la réalité.

Une illustratrice américaine s'est amusée à modifier de manière digitale l'apparence de six héroïnes Disney, bien trop minces à son goût. Après leur passage dans un logiciel, la petite Sirène, la Belle au bois dormant ou encore Pocahontas présentent des mensurations bien plus réalistes.

Loryn Brantz raconte au Huffington Post qu'elle a tenté cette expérience après avoir vu «La Reine des neiges», film d'animation qu'elle a d'ailleurs beaucoup aimé. «J'ai adoré, mais j'ai été horrifiée de constater que les mensurations du principal personnage féminin n'avaient pas évolué depuis les années 1960. L'industrie de l'animation est historiquement dominée par les hommes, et je pense que cela a joué un rôle. Les cous des héroïnes sont presque aussi larges que leur taille!», s'insurge la jeune femme.

Ce n'est pas la première fois que Disney est critiqué pour sa représentation de la femme. L'année passée, l'artiste Meredith Viguet avait dressé un portrait-robot des princesses: elles ont généralement des cous minces et longs, portent des bonnets B ou C et leurs tailles sont «douces mais très définies». Il faut cependant renoncer à chercher leurs hanches, puisqu'elles en sont généralement dépourvues. En février 2014, une adolescente avait lancé une pétition demandant au géant américain de créer des héroïnes ayant des mensurations plus généreuses.

(L'essentiel/joc)

Ton opinion