Football - Ligue 1 – Défaite cruelle pour le FC Metz contre le PSG
Publié

Football - Ligue 1Défaite cruelle pour le FC Metz contre le PSG

Après avoir parfaitement résisté, les Messins ont craqué dans les derniers instants contre le PSG (1-2) à Saint-Symphorien, ce mercredi.

Un doublé d'Achraf Hakimi (4e, 90e+4) a offert une septième victoire de rang au PSG.

Un doublé d'Achraf Hakimi (4e, 90e+4) a offert une septième victoire de rang au PSG.

AFP/Sebastien Bozon

Si les entraîneurs professionnels exècrent le concept de « défaite encourageante », Frédéric Antonetti pourra au moins s’appuyer sur le contenu proposé par ses joueurs durant une bonne partie de la rencontre face à l’ogre parisien. Le FC Metz a fini par rendre les armes contre un PSG qui lui est largement supérieur (1-2) mais il a plus que résisté, poussant les Parisiens jusque dans leurs derniers retranchements. Le salut est venu d’Hakimi, auteur du but de la victoire à la dernière seconde. Rageant.

Le Marocain avait déjà cueilli à froid les Grenats en début de match, après un sauvetage d'Udol (5e, 0-1). Mais les Messins ont parfaitement réagi en menant des contre-attaques tranchantes et en obtenant un bon nombre de coups de pied arrêtés. C’est d’ailleurs sur un corner parfaitement tiré par Lamine Gueye que Kiki Kouyaté a catapulté de la tête le ballon dans les filets de Navas (38e, 1-1), faisant lever tout Saint-Symphorien.

Le face-à-face de Lamine Gueye

Un stade qui aurait pu chavirer si le très remuant Gueye avait réussi son face-à-face devant Navas juste avant la mi-temps. Décisif, le portier costaricien a été plus inspiré que Neymar, sur courant alternatif, ou que Mbappé, disponible mais finalement assez peu dangereux.

Passant le plus clair de la deuxième mi-temps à défendre, Metz a parfois tenté de gagner du temps pour stopper un PSG ronronnant. Trop au goût de l’arbitre qui a expulsé Bronn, coupable d’avoir tenté de gagner de précieuses secondes dans les arrêts de jeu. Excédé sur le banc, Frédéric Antonetti a été à son tour expulsé. C’était avant qu’Hakimi ne vienne crucifier les Grenats (90e+5, 2-1) et doucher les espoirs de tout un public. Une rencontre qui s’est achevée dans la confusion entre colère des supporters et frustration des joueurs messins. À l’issue de cette 7e journée, Metz pointe à la dernière place du classement, avec trois petits points au compteur.

(th/L'essentiel)

Antonetti: «Je ne vais pas faire une photo avec Mbappé ou Neymar»

« Ça ne veut pas sourire, a déploré Frédéric Antonetti, l'entraîneur du FC Metz, après le match. Le fait est que nous avons 0 point alors que les joueurs auraient mérité le match nul. À la fin, on a essayé de préserver le résultat mais on n’y est pas arrivé. L’arbitre a manqué de discernement. J’ai trouvé qu’il avait le sifflet facile pour Paris […] Le PSG est une superbe locomotive pour le football français, mais quand je les joue je veux les battre. Je ne vais pas aller faire des photos avec Neymar, Mbappé ou Messi».

S'exprimant notamment sur Kylian Mbappé, Frédéric Antonetti estime que l'attaquant parisien «gagnerait à avoir un autre comportement s’il veut être aimé. J’adore le joueur mais il devrait être un peu plus humble».

Ton opinion