Football américain – Dégénérescence cérébrale chez 90% des joueurs

Publié

Football américainDégénérescence cérébrale chez 90% des joueurs

Une étude qui a analysé les cerveaux d'anciens joueurs professionnels explique le phénomène par la répétition des chocs sur la tête.

Aaron Rodgers, le quarterback des Green Bay Packers tente une passe avant d'être taclé par Grady Jarrett des Atlanta Falcons.

Aaron Rodgers, le quarterback des Green Bay Packers tente une passe avant d'être taclé par Grady Jarrett des Atlanta Falcons.

L’autopsie de plus d’une centaine de cerveaux d’anciens joueurs professionnels de football américain a révélé que la quasi-totalité souffraient d’une dégénérescence cérébrale chronique liée à des chocs répétés sur la tête, selon une étude publiée mardi.

C’est la plus étendue réalisée à ce jour sur le lien entre des commotions cérébrales subies en pratiquant le sport le plus populaire aux États-Unis et l’encéphalopathie traumatique chronique (ETC), selon ses auteurs, dont les conclusions sont parues dans le «Journal of the American Medical Association» (JAMA). Au total, les scientifiques ont analysé les tissus cérébraux de 202 ex-joueurs de foot américain ayant pratiqué à titre professionnel (aux États-Unis et au Canada), au lycée, à l’université ou en tant que semi-professionnels.

85 % ont eu des symptômes de démence

Ils ont diagnostiqué l’ETC chez 177 d’entre, eux soit 87 % du groupe examiné. Leur âge médian était de 66 ans au moment de leur décès et ils avaient pratiqué ce sport pendant quinze ans en moyenne. Parmi eux figuraient 111 anciens professionnels de la National Football League (NFL), la ligue pro américaine. Cette pathologie cérébrale a été détectée chez 110 d’entre eux.

86 % des anciens professionnels étaient atteints des formes les plus aiguës, contre 56 % des ex-joueurs universitaires et semi-professionnels. Chez les 84 anciens joueurs ayant une forme sévère, 95 % avaient des problèmes cognitifs (difficultés de concentration) et 85 % des symptômes de démence.

(L'essentiel/AFP)

Ton opinion